Des start-ups indiennes misent sur le paiement mobile






EzetapIl faut beaucoup de chance pour trouver un commerçant qui accepte un autre moyen de paiement que le liquide en Inde.

Des start-ups indiennes espèrent changer la donne.

Le modèle Square

En Inde, seule une poignée de commerçants acceptent le paiement par carte. Avec l’aide d’investisseurs internationaux, des start-ups indiennes entendent faire évoluer la situation à travers le déploiement d’une solution qui s’appuie sur le système popularisé par Square : un lecteur de carte de crédit qui se branche sur les smartphones.

Les jeunes entreprises comme Ezetap et Mswipe proposent donc la même technologie que la start-up californienne mais qui fonctionne sur les mobiles plus basiques, encore communs en Inde et dans les pays émergents.

Déjà présente au Kenya, Ezetap cherche à s’étendre en Afrique et en Asie

L’enthousiasme international pour le secteur a été souligné récemment par la participation du géant American Express dans le capital de la jeune société basée à Bangalore, un mois après que celle-ci ait levé 8 millions de dollars dans son dernier tour de financement. Sa rivale Mswipe a également bouclé un deuxième tour de financement quelques semaines auparavant.

Un fort potentiel

D’autres entreprises américaines ont investi en Inde. En janvier, Facebook a acheté un cabinet d’étude spécialisé dans l’analyse de données mobiles, également basé à Bangalore. Google de son côté a acquis Impermium, une petite société de cybersécurité.

L’intérêt pour les nouvelles méthodes de paiement provient de la croissance rapide de la classe moyenne indienne qui a accès au système bancaire mais qui a encore tendance à trop utiliser le cash pour payer

A l’heure actuelle, leur carte de crédit ne leur sert donc essentiellement qu’à retirer de l’argent aux guichets automatiques.

Quoi qu’il en soit, gagner en nombre d’utilisateurs signifie surmonter un certain nombre de défis dont le développement d’un réseau de distribution capable d’atteindre les plus petits détaillants dans un marché aussi vaste et aussi fragmenté que l’Inde.

Mswipe travaille avec environ 7 000 détaillants en Inde et au Sri Lanka tandis que Ezetap qui a déployé jusqu’ici 12 000 appareils en visent 100 000 d’ici la fin de l’année. A titre de comparaison, le lecteur de Square est utilisé par des millions de personnes.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.