Le projet Isis repoussé






Le lancement de la phase test de la joint-venture Isis va être repoussé.

Il faudra donc attendre jusqu’en 2013 avant de voir la concrétisation de ce projet de déploiement du paiement sans contact aux Etats-Unis.

Le projet Isis repoussé

Problème entre opérateurs et fournisseurs

Isis, le projet américain de déploiement de services de paiement mobile sans contact, a du plomb dans l’aile.

Annoncée en grande pompe l’année dernière, la joint-venture qui réunit Verizon Wireless, AT&T et T-Mobile, les trois plus gros opérateurs de téléphonie mobile aux Etats-Unis, semble avoir des difficultés à se concrétiser.

Ainsi, si le lancement de la phase test à Austin au Texas et à Salt Lake City dans l’Utah devait avoir eu lieu le 21 septembre, les responsables du projet ont décidé de repousser l’échéance à une date ultérieure.

Ce n’est pas la première fois que le projet est ajourné de la sorte. Au printemps dernier, un report de six mois a été acté pour des raisons qui restent encore floues.

Quoi qu’il en soit, on sait que le déploiement du paiement mobile sans contact aux Etats-Unis n’est pas un long fleuve tranquille

Il existe en effet une mésentente entre les opérateurs de téléphonie mobile et les fournisseurs de services sur le partage des retombées. Ce fut d’ailleurs le cas entre Google et Verizon Wireless dans le cadre du lancement du portefeuille électronique Wallet. L’opérateur avait prié Google de ne pas installer le système sur les smartphones Nexus S.

En d’autres termes, la concurrence se fait déjà rude pour le paiement sans contact avant même que celui-ci soit massivement utilisé par les consommateurs. Il faut savoir qu’en plus des opérateurs et des fournisseurs de services, les géants américains de la distribution sont aussi sur le point de proposer leur propre solution.

Pour rappel, tous les systèmes proposés s’articulent jusqu’ici autour de la technologie NFC ou communication en champ proche.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.