Mobile Payments Conference : succès sur toute la ligne






mpc_logoL’édition 2014 de la Winter Mobile Payments Conference a accueilli plus de 260 participants au Miami Beach Convention Center. Durant les quatre jours qu’a duré l’événement, les participants ont pu partager leurs expériences à travers des présentations et des tables rondes.

Un avenir pour la NFC

Parmi les points marquants de la dernière édition de la Mobile Payments Conference, il y a eu l’intervention de Karl Weaver, fondateur de Newport Technologies et ancien de Gemalto.

Selon lui, les opérateurs de réseaux mobiles mettent la sécurité en second plan après le profit lorsqu’il s’agit de la NFC

Il est toutefois fermement persuadé que cette technologie va s’imposer dans le domaine du paiement mobile.

Pour appuyer ses dires, Karl Weaver a évoqué l’utilisation généralisée de la NFC en Asie. Pour lui, cela montre que cette technologie n’est pas seulement une niche. Pour le cas des États-Unis, il a déclaré que des projets comme Isis peuvent se développer s’il a la possibilité de travailler avec les banques.

Concernant ces dernières, cet intervenant a signifié qu’elles doivent réinventer leur modèle et collaborer avec les opérateurs pour bénéficier des avantages de la NFC.

Le cloud pour plus de sécurité

D’autres sujets ont été abordés par les intervenants lors du MPC. Pour sa part, Amol Deshmukh, vice-président des services financiers mobiles chez Gemalto, a donné des exemples de la réussite du paiement mobile à travers le monde.

Il a toutefois mis en garde contre une approche unique dans le domaine. Ce qui marche dans d’autres pays, ne fonctionne pas forcément aux États-Unis.

Amol Deshmukh a aussi noté qu’il n’est pas évident pour les consommateurs de se retrouver dans le contexte actuel où il y a beaucoup de services mobiles à choisir

Autre remarque pertinente, celle de Brian Hamilton, vice-président senior des plateformes numériques et mobiles pour petites entreprises chez Capital One, qui a déclaré qu’il est impossible d’avoir un vrai portefeuille numérique avant que les cartes d’identification et d’assurance ne soient numériques.

Dans le volet sécurité, Dean Seifert, vice-président de la stratégie produit chez Vantiv, estime qu’une des clés pour sécuriser les paiements mobiles est de rester loin des systèmes de paiement qui nécessitent des informations d’identification à partir du mobile. A la place, il prône l’utilisation du cloud qui selon lui est plus sûr.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.