Les portefeuilles mobiles peinent à s’imposer sur le marché






Google WalletFace à la forte concurrence des applications de micropaiement, les portefeuilles mobiles comme Google Wallet et Isis peinent à s’imposer sur le marché.

Un succès mitigé

Plusieurs acteurs du marché du micropaiement considèrent que le système du portefeuille mobile constitue la prochaine étape de l’évolution des modes de paiement, d’autant que d’ici 10 à 15 ans, la majorité des transactions devraient s’effectuer via un appareil mobile.

Reste à savoir si le système du portefeuille mobile parviendra un jour à convaincre les consommateurs.

48 % des personnes interrogées aux Etats-Unis dans le cadre d’une étude du cabinet de consultance Carlisle & Gallagher ont montré de l’intérêt pour le portefeuille mobile. Pourtant, Google Wallet et Isis, les programmes les plus en vue aux Etats-Unis, n’ont de toute évidence pas rencontré le succès escompté

Une différenciation quasi inexistante entre le portefeuille mobile et les applications

La faible adoption de la technologie NFC et une mauvaise compréhension de la notion de portefeuille mobile sont souvent cités comme facteurs explicatifs. Mais la vraie raison est peut-être à rechercher ailleurs.

Si les consommateurs font preuve de peu d’enthousiasme vis-à-vis de cette nouvelle façon de payer, c’est peut-être tout simplement parce qu’elle n’apporte pas grand chose en plus par rapport aux milliers d’applications mobiles déjà disponibles sur le marché

Les facteurs de différenciation sont en pratique inexistants. Par exemple, Google Wallet et Isis proposent certes des services de couponing mobile, mais plus de 2 000 applications disponibles sur App Store et Google Play offrent le même type de service.

Voilà pourquoi les systèmes Google Wallet et Isis ont du mal à décoller réellement.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.