USA : la joint venture Isis va de l’avant






Isis

La joint venture formée par les opérateurs AT&T, T-Mobile USA et Verizon Wireless est sur le point de passer à la vitesse supérieure.

 

 

Enfin …

Lorsqu’on parle de paiement mobile aux Etats-Unis, il est difficile de ne pas mentionner la joint venture Isis

Formée par les principaux opérateurs de téléphonie mobile du pays, cette coentreprise avait pour but de déployer une solution de portefeuille mobile. Les villes de Austin au Texas et de Salt Lake City en Utah ont été choisies pour tester le système. Alors qu’aucune date précise pour le lancement au niveau national n’a été communiquée jusqu’ici, on affirme enfin du côté d’Isis que les projets pilotes ont été un succès.

Selon le directeur de la joint venture, Michael Abbott, Isis a prouvé la puissance de la plateforme au cours des 9 derniers mois

Elle a permis la création de tout un écosystème fort d’une centaines de partenaires dans le commerce mobile. Ainsi, Michael Abbott a avancé que le lancement national de la solution devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

L’adoption est en cours

Pour rappel, le portefeuille mobile d’Isis s’appuie sur la technologie NFC. La solution permet aux consommateurs de payer, d’échanger des coupons et d’utiliser des cartes de fidélité avec leur smartphone. Pour avoir accès au service, ils doivent avoir un appareil compatible NFC ainsi qu’un élément sécurisé sur leur carte SIM.

Isis de mentionner que de plus en plus de détaillants aux Etats-Unis acceptent désormais le paiement NFC. Selon elle, 25 des 100 plus grandes enseignes du pays ont déployé ou sont en train de déployer des terminaux de paiement sans contact.

La phase de test a permis de savoir qu’en moyenne, les utilisateurs actifs du portefeuille l’utilisent plus de 10 fois par mois

Par ailleurs, 2 tiers d’entre eux ont choisi de recevoir des messages et des offres de leurs marques préférées avec une moyenne de 7 marques par personnes. Isis a aussi remarqué que l’acceptation du paiement sans contact a quadruplé pour atteindre 4 000 points de vente dans les deux villes qui sont généralement des fast-food, des cafés, des stations-service, des dépanneurs ou des épiceries.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.