Le micropaiement, une révolution dans l’univers de la presse ?






Grâce à Internet et son interaction avec la presse, les consommateurs peuvent désormais lire des nouvelles venant du monde entier.

Presse régionale

Ponctuelles, ces nouvelles ont la particularité d’être écrites par des journalistes disséminés dans diverses régions et dans diverses communautés.

Une information plus localisée

Le marché de l’information a beaucoup évolué avec l’avènement d’Internet. Grâce à ce média surpuissant, les gens peuvent avoir accès à des nouvelles de plus en plus ponctuelle.

Ainsi, la presse des différentes régions du monde ne s’adresse plus seulement aux lecteurs dans une zone ciblée mais peut aussi viser un lectorat plus large, sans restriction de frontières.

C’est à ce niveau que le micropaiement intervient

L’idée est de mettre en place un consortium de journaux régionaux qui réunit une dizaine voire, des centaines de journaux à travers un pays ou du monde. Ainsi, un abonné pourrait avoir accès à des informations précises et localisées sur la base d’un achat de type « micropaiement par article », qui pour le cas des Etats-Unis pourrait coûter 5 cents par article. Le modèle économique s’appuie donc sur un nombre important de lecteurs.

Toutefois, la mise en place d’un tel consortium va prendre certainement du temps. Il s’agit avant tout de signer des accords avec les journaux pour que ces derniers utilisent une technologie similaire dans le déploiement de leur sites Web. La tâche s’annonce ardue sachant qu’à l’heure actuelle, les différents départements d’une même organisation ont une approche différente dans la publication des données sur la Toile.

Google OnePass

Au-delà de ce problème d’infrastructure, une solution potentielle qui pouvait rendre cela possible c’était la OnePass de Google.

Malheureusement, la firme de Mountain View a décidé d’abandonner ce service devant son succès mitigé. Lancée en 2011, OnePass était pourtant destinée aux éditeurs. Elle devait permettre à ces derniers de trouver une alternative aux publicités pour se faire rémunérer en se faisant payer pour leurs contenus selon diverses façon, allant des abonnements au micropaiement par article.

Pour rappel, OnePass fait partie des services que Google a fermé durant son grand « nettoyage de printemps » l’année dernière.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.