Pour que le micropaiement ne soit pas perçu comme une arnaque






Micropaiement

Le micropaiement est aujourd’hui partout sur le Web.

Les internautes sont de plus en plus nombreux à faire appel à ce mode de paiement pour se procurer divers biens sur la Toile.

Il faut toutefois garder en tête le fait que même si les sommes en jeu sont petites, elles peuvent valoir une petite fortune au total.

Des micro-transactions

Depuis quelques années, les transactions financières se généralisent sur le Web.

C’est notamment le cas du micropaiement

PayPal, le numéro un du paiement en ligne, définit le micropaiement comme une transaction ne dépassant pas les 12 dollars. Certains paiements vont même en deçà de 99 cents. Les opérations sont rapides et simples à réaliser pour l’achat de biens numériques comme de la musique,   des applications ou encore des articles de presse. Seulement, il est important de rester prudent même avec les petites sommes afin d’éviter les mauvaises surprises.

Voici quelques conseils pour éviter les pièges du micropaiement

 

Chansons, film et séries TV

Le moins qu’on puisse dire c’est que le micropaiement présente plusieurs avantages. Prenons l’exemple des CD. En achetant un album, il arrive qu’on n’aime vraiment que deux ou trois titres sur les pistes proposées. Grâce au micropaiment, notamment sur iTunes, il est possible d’acheter ses titres préférés n’importe quand. Pour limiter les dépenses, il est préférable d’utiliser les cartes-cadeaux de iTunes au lieu de la carte de crédit.

En effet, les micropaiements peuvent facilement devenir des macropaiements une fois que les achats s’accumulent surtout avec la carte de crédit

Pour ce qui est des films et des séries TV, l’idéal est de louer au lieu d’acheter. En effet, avec la location, l’utilisateur a jusqu’à 30 jours pour visionner le contenu.

Un point important, il peut être utile de visualiser l’historique des achats réalisés tous les mois afin d’avoir un œil sur ses dépenses. iTunes propose d’ailleurs cette fonctionnalité.

Applications smartphones

Le premier principe d’une démarche économe dans le cadre du micropaiement est la différenciation de ce dont on a besoin et de ce dont on a tout simplement envie.

Ce principe s’applique surtout avec le choix des applications car les boutiques en proposent plusieurs sortes. Pour rentabiliser ses dépenses, il est important de limiter les achats aux applications réellement utiles. C’est le cas par exemple des organiseurs ou des applications qui identifient les restaurants les plus proches.

Il faut donc éviter les applications stupides comme celles qui imitent le son des pets. Ce n’est pas parce que ce n’est pas cher qu’il faut l’acheter !

Jeux

Le micropaiement est aussi très utilisé dans les jeux que l’on retrouve sur les réseaux sociaux

Si les prix unitaires des biens virtuels sont insignifiants, les éditeurs gagnent beaucoup d’argent. Il faut garder en tête que ces jeux ont un réel pouvoir d’addiction.

Mine de rien, ces applications inoffensives peuvent faire de sacrés brèches dans les comptes en banque. Ainsi, tant que c’est possible, il est important d’éviter d’utiliser sa carte de crédit. Le mieux est d’opter pour PayPal ou d’une carte comme la Playspan Ultimate Game Card.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.