Croissance exponentielle du jeu vidéo sur mobile en 2013






Les jeux vidéo sur mobile

Aujourd’hui, smartphones, tablettes, consoles et autres équipements électroniques font désormais partie intégrante de notre quotidien.

Du pain béni pour les développeurs qui proposent des milliards d’applications notamment pour jouer, comme c’est le cas des jeux mobiles.

Un potentiel énorme qui devrait représenter cette année plus de 12 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Entrée en masse des appareils nomade

C’est ce qui ressort en effet d’une étude du cabinet d’analyse App Annie et International Data Corporation. 12 milliards qui représentent tout de même plus de la moitié du chiffre d’affaires du secteur du jeu vidéo.

Cette phénoménale augmentation s’explique notamment par la pénétration des appareils nomades dans la vie de tous les jours. Appareils qui désormais nous permettent de faire quasiment tout ce que l’on veut, de la bureautique, à la photo en passant par des activités plus ludiques

Ainsi, cette année ce seront plus de 1.2 milliard d’appareils qui devraient permettre d’accéder aux jeux vidéo pour mobile alors qu’en 2012 on n’en comptait que 800 millions seulement. Même si la répartition n’est pas vraiment identique, l’étude table sur une hausse plutôt du côté des smartphones et autres tablettes et pour une certaine stabilité pour les consoles portables.

Du côté des utilisateurs, le budget moyen pour les jeux mobiles passera ainsi de 15 $ à 19 $ pour les consoles portables de Sony et de Nintendo.

Pour les autres appareils, ce budget pourrait passer à 10$ par utilisateur. Autant dire toute une manne pour toutes les entreprises qui gravitent dans ce secteur à fort potentiel.
Le marché du jeu mobile profite ainsi de l’embellie que suit le marché du jeu vidéo en général qui en est à sa huitième génération d’appareils.

Des sources de revenus diversifiées

Les jeux mobiles ont compris bien avant la nécessité absolue de proposer diverses formules pour leurs clients.

Une adaptation multicanale qui a permis de voir certains indicateurs passer au vert. Ainsi, la composition du chiffre d’affaires montre clairement que la tendance est actuellement au micro-paiement. Plus de la moitié des revenus sont récoltés ainsi alors qu’en 2012 le micro-paiement n’était qu’à 40 % du CA.

Concernant les applications elles-mêmes, les principales sources de revenus proviennent des modèles d’achat « in app » à 51 % et les options prépayées à 44 %. Autant de possibilités pour faire du chiffre.

La publicité n’est pas en reste et représente le reste des sources de revenus des développeurs d’applications

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.