Square Wallet franchit la barre des 10 milliards de dollars de flux






Cela fait seulement trois ans que Square, une firme qui propose des solutions de paiement mobile, a été créée. Elle gère déjà 10 milliards de dollars de transactions par an.

L’information a été annoncé récemment sur Twitter. C’est une réussite digne des avancées technologiques, car les applications et les compatibilités se vulgarisent de jour en jour.

Les utilisateurs de Smartphones et de tablettes, surtout les PME sont effectivement les premières cibles de cette enseigne pour qu’ils puissent se repositionner face aux géants de l’e-commerce.

Square wallet

Il s’agit d’une solution de porte-monnaie électronique utilisée sur smartphone et tablette avec les technologies iOS et Androïd. Square a été fondée par James Dorsey qui est également co-fondateur du réseau social Twitter.

C’est un système de paiement « sur mobile », c’est à dire qui utilise toujours la carte de crédit, mais depuis un terminal mobile.

Cette opportunité était au début destinée à équiper les PME qui voulaient percer dans le monde du paiement alternatif pour concurrencer les enseignes d’envergure qui ne pouvaient faire de transactions que via l’argent liquide ou les chèques. Cela a permis à deux millions d’entre elles de proposer le paiement sur mobile utilisé en grande partie dans le micropaiement ou les petits montants.

L’utilisation de Square wallet aux États-Unis ne nécessite plus la saisie du mot de passe de la carte de crédit (chip and pin), car la détection se fait simplement sur bande magnétique. La procédure commence par un téléchargement de l’application sur le portable (iOS ou Androïd) et l’ouverture d’un compte où les coordonnées de la carte bancaire seront enregistrées. Le paiement se fait ensuite sur le bouton « pay here » qui redirigera l’utilisateur vers le scan du code QR.

C’est une pratique qui rivalise très bien avec ses concurrents parmi lesquels certains imposent le « chip and pin » et d’autres comme Flint Mobile qui vérifie la carte par caméra.

Un marché en pleine ébullition pour Square

Selon les prévisions du cabinet IDC, les achats réglés par paiement mobile représenteraient 1000 milliards de dollars d’ici 2017

Des chiffres qui confirment bien la réussite des systèmes qui utilisent la NFC et ceux de Square wallet. Annoncé sur Twitter, ce dernier traite actuellement plus de dix milliards de transactions en paiement sur mobile chaque année.

Une performance remarquable qui a été atteinte en seulement trois années d’existence, mais avec une politique de gestion rigoureuse de la part des dirigeants. Cela sous-entend par exemple la dernière levée de fonds effectuée en septembre et qui a permis de rassembler plus de 200 millions de dollars.  Eureka Presse a ainsi annoncé que cette enseigne vaut aujourd’hui 3,25 milliards de dollars.
Tout cela a été déclaré, mais le partenariat avec Square et Starbucks, leader dans la distribution de café n’a pas encore été chiffré dans le rapport des 10 milliards. C’est pourtant une alliance qui étend considérablement le volume de transactions total de Square dans le paiement mobile.

Starbucks & Square

L’alliance entre ces deux firmes a été annoncée en août pour laquelle Starbucks a déboursé 25 millions de dollars dans le start-up lancé par Square. Un investissement dont les raisons semblent évidentes, car ce géant du café a même équipé ses 7000 enseignes américaines de la technologie Square wallet. Ce système de paiement sur mobile a été adopté chez Starbucks en novembre dernier.

Les transactions auprès de cette firme viendront alors s’ajouter aux 10 milliards déjà annoncés chez son partenaire.

Le directeur de Square wallet, William Henderson a affirmé que cette solution permettrait aux clients de son collaborateur de payer facilement leurs achats. Elle aidera également dans plusieurs transactions dans les commerces de proximité qui ne sont pas toujours dotés de hautes technologies adoptées par les grandes firmes, mais qui se contentent encore du liquide et des chèques.

On assiste ainsi à une grande invasion des commerces effectués via les paiements mobiles dans le monde du commerce international. Les croissances enregistrées sont le fruit des avancées technologiques qui se penchent actuellement davantage sur le e-commerce et le m-commerce à l’exemple des applications NFC et les autres méthodes de paiement alternatif (biométrie, paiement SMS, etc.)

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.