Un point sur le commerce mobile au Royaume-Uni






commerce mobileLes chiffres de l’étude menée par Cheil Worldwide confirment que les Britanniques ont toujours eu une longueur d’avance sur le continent en ce qui concerne le commerce mobile.

 

63% en 5 ans

Une étude menée par le cabinet marketing Cheil Worldwide dont les résultats ont été publiés dans le rapport intitulé « Agile Consumer 2013 », confirme que le commerce mobile est de plus en plus courant au Royaume-Uni.

Le commerce mobile a augmenté de 63% entre 2008 et 2013 et 4 possesseurs de smartphones sur 10 ont déjà effectué un achat directement avec leur appareil

La moyenne des dépenses sur mobile a été de 199 livres en 2013.

L’étude a aussi révélé que la moitié des utilisateurs de smartphone ou de tablette ont pensé au commerce mobile au moment d’acheter leur appareil.

Bien sûr, le concept de commerce mobile ne se limite pas qu’au paiement. Le téléphone portable peut entrer dans le processus d’achat de diverses manières. Ainsi, l’étude a montré que 55% des acheteurs britanniques ont utilisé leur appareil en magasin.

Pour 54% des personnes interrogées l’utilisation de leur smartphone dans les rayons consiste en la comparaison des prix en ligne. 46% effectuent des recherches sur les articles tandis que 41% les prennent en photo.

Modifier l’expérience en profondeur

Par ailleurs, 1 acheteur sur 6 a fait du showrooming. Cette pratique consiste à voir un article directement en magasin, comparer ensuite le prix en ligne en utilisant un smartphone ou une tablette et aller dans la boutique qui propose le meilleur prix.

Pour Simon Hathaway de chez Cheil Worldwide, le smartphone est devenu un élément clé de la façon dont les consommateurs font leurs courses

Il a ajouté que même si l’appareil n’est pas utilisé directement pour effectuer le paiement, il peut faire partie du processus d’achat en participant à la recherche, à la comparaison de prix et à la consultation des avis des autres. En somme, cela va changer en profondeur l’expérience de détail.

Il est à noter que l’étude a réalisé sur 1 000 possesseurs de smartphones au Royaume-Uni.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.