Une première plateforme de paiement mobile en Europe






Vodafone, Telefonica 02 et Everything Everywhere sont sur le point de mettre en place une solution de paiement mobile à l’échelle de l’Union européenne.

Baptisé Oscar, le projet attend l’aval de Commission.

Oscar, plate forme européenne de paiement mobile

Un monopole en vue ?

Le paiement mobile serait en passe de connaître un gros coup d’accélérateur sur le Vieux continent.

En effet, les trois principaux opérateurs mobiles britanniques à savoir Vodafone, Telefonica 02 et Everything Everywhere entendent mettre en place une plateforme unique de paiement mobile à travers l’Union.

Répondant au nom d’Oscar, ce projet s’adresse aux possesseurs de smartphones qui pourraient alors transformer leur téléphone mobile en porte-monnaie électronique.

Si la solution sera lancée dans un premier temps au Royaume-Uni, c’est le profil des acteurs qui laissent penser qu’elle touchera les principaux pays d’Europe. En effet, Vodafone est très présent sur le continent notamment au Portugal, en Grèce, en Espagne mais aussi en Italie et aux Pays-Bas.

Telefonica O2 de son côté possède des prolongements en République Tchèque et en Slovaquie. Pour ce qui est d’Everything Everywhere, il est tout simplement le fruit de la fusion des filiales britanniques de T-Mobile (Allemagne) et Orange (France).

Le projet est actuellement soumis à l’appréciation de la Commission européenne dont l’aval semblerait déjà acquis selon certaines rumeurs.

Si effectivement les autorités donnent leur accord, la solution devrait être opérationnelle dès cet été. Quoi qu’il en soit, une collaboration entre les trois géants jetterait une ombre géante sur ce nouveau marché.

Ainsi, les voix commencent à s’élever, condamnant la situation de quasi-monopole qu’engendrerait Oscar

Stephen Lerner responsable chez Three, quatrième opérateur sur le marché britannique, a déploré le fait que 90% des clients au Royaume-Uni seraient auprès d’un même acteur.

Quoi qu’il en soit, il semble donc que les Autorités européennes de la concurrence ne le voient du même œil.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.