Le micropaiement mobile à la recherche de valeur ajoutée






David Godsman

Le micropaiement mobile a du mal à se faire réellement de la place dans les pays occidentaux.

Selon un cadre de la Bank of America, les commerçants ont besoin de créer de la valeur afin de booster l’adoption de ce mode de paiement.

 

 

Une expérience mobile

David Godsman, le responsable des solutions en ligne et mobiles de Bank of Africa s’est exprimé à l’occasion de la conférence State of Mobile Commerce 2013.

Selon lui, les commerçants doivent voir au-delà du paiement proprement dit pour pousser les consommateurs à utiliser leur smartphone pour acheter des biens ou des services

Au cours de la conférence, il a notamment présenté une keynote intitulé « Rôle du mobile dans la construction des connexions plus personnel avec les clients ». Il a également abordé la manière dont la Bank of America a adopté une approche plus globale pour conduire l’engagement dans le mobile, par opposition à une stratégie mono-canal.

David Godsman confirme donc qu’il se passe beaucoup de choses sur le front du paiement mobile. Toutefois, il précise qu’avant d’arriver sur le marché, les nouvelles solutions doivent soit résoudre un problème soit créer de la valeur car il est encore impensable de prendre la place de la carte de crédit dans le paiement pour le moment.

Ainsi, le paiement mobile doit proposer plus que le paiement et mettre en place une expérience exclusivement mobile. Pour lui, le mobile n’est pas seulement un prolongement du Web mais constitue une expérience numérique propre

Dans ce sens, les institutions financières, les opérateurs et les détaillants doivent essayer de travailler ensemble afin surtout de ne pas submerger les consommateurs avec des offres différentes de paiement.

Parmi les nouvelles solutions évoquée, David Godsman pense que la technologie NFC va progresser dans le futur mais que son adoption se fera lentement.

La banque mobile

Toujours durant la keynote, le responsable de chez Bank of Amerika a fait remarquer que les clients adoptent les services bancaires mobile à un rythme plus rapide que les autres canaux.

Il a alors révélé que la banque a vu ses log-ins augmenter de 228% depuis 2010

Pour lui, le succès des solutions proposées se mesure par l’engagement des utilisateurs. Voilà pourquoi, il avance qu’il faut considérer avant tout les consommateurs.

Ainsi, quand il s’agit de l’expérience mobile, la Bank of Amrica prend en compte plusieurs choses en mettant un accent sur ce qui facilite l’interaction avec le client. En outre, il est important pour l’institution de mettre ses compétences le plus accessible possible. Pour cela, elle s’intéresse à plusieurs tendances allant de la convergence numérique à la géolocalisation en passant la personnalisation et les réseaux sociaux.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.