Paiement mobile : partenariat entre Telefonica et Bango






Le spécialiste du paiement mobile Bango vient de conclure un partenariat avec l’opérateur Telefonica

BlueVia

Telefonica se renforce

S’il y a un système qui marche très bien dans le paiement mobile c’est bien la facturation opérateur. Dans ce sens, Bango, le spécialiste britannique du paiement mobile, a ajouté Telefonica à sa liste de partenaires avec lesquels il propose ce mode de paiement.

Concrètement, les développeurs pourront proposer aux 314 millions d’abonnés de Telefonica une API unique dans leurs programmes qui permet des paiements imputés à leur facture dans tous les boutiques d’applications du réseau Bango.

Il s’agit notamment de l’App Center de Facebook, de Google Play, de BlackBerry App World, de l’Appstrore d’Amazon, de Windows Phone Store et de la boutique d’Opera

Ce mode de paiement devrait être aussi disponible sur la nouvelle vitrine d’applications sur laquelle travaille Bango actuellement.

Les termes financiers de cet accord n’ont pas été communiqués, pas plus que les détails sur le partage des revenus. L’opérateur indique toutefois que les commissions varieront selon les pays et les boutiques.

Ce partenatriat s’appuie sur les accords qu’a signé Telefonica avec Google, Facebook, Microsoft et RIM pour la facturation des contenus sur leurs applications. Il faut savoir que Bango n’est pas le premier partenaire de facturation opérateur de Telefonica. Celui-ci travaille déjà avec Boku à qui il a donné une enveloppe de 35 millions de dollars à titre d’investissement stratégique l’année dernière.

Jose Valles, directeur de BlueVia chez Telefonica Digital, de préciser que cette nouvelle signature n’annule en aucune manière l’accord avec Boku. Il a ajouté qu’il s’agit d’une amélioration de l’écosystème.

Ce n’est pas non plus la première fois que les deux sociétés ont collaboré. Il y a 10 ans de cela, Bango a déjà fourni à Telefonica une solution de facturation opérateur mais sans l’utilisation d’une API

Facturation opérateur

Bango, qui collabore également avec France Telecom, affirme que la facturation opérateur jouit d’un taux de conversion de 77%, ce qui est énorme comparé aux systèmes qui nécessitent une carte de crédit ou des informations de paiement, avec seulement 40%

Toutefois, l’entreprise concède qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour que ce mode de paiement soit utilisé davantage comme le confirme le vice-président des partenariats stratégiques de Bango, Anil Malhotra, qui indique que les géants du Web négligent encore les opportunités qu’offre la facturation opérateur.

Ce mode de paiement a pourtant un avenir dans des pays comme le Salvador, le Venezuela ou le Brésil, où les cartes de paiement ont un taux de pénétration relativement faible. La facturation opérateur a donc tout pour se développer dans ces régions afin de permettre au prochain milliard d’utilisateurs de smartphones d’acheter des contenus.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.