Paiement mobile NFC ? Non merci !






Le paiement mobile sans contact n’intéresse pas encore les Français. C’est ce qui est ressorti de l’étude Télécom 2012 du cabinet Deloitte.

Pourtant nombreux sont ceux qui possèdent déjà un smartphone ou une tablette.

Les Français réticents

L’inconnue NFC

Les Français ne sont pas prêts à adopter massivement le paiement mobile sans contact, du moins à en croire l’étude Télécom 2012 du cabinet Deloitte.

L’enquête menée par l’institut a dévoilé que seuls 26% des Français seraient d’accord pour payer avec leur mobile pour des petits montants et 5% pour des sommes plus importantes. 56% se sont dit réticents à cette idée.

Par ailleurs, dans le cas où leur appareil serait équipé de la technologie NFC, 21% seraient intéressés pour profiter des promotions et 19% pour payer. En parlant de la NFC, 31% ont avoué ne pas savoir ce que c’est ou même si leur mobile est compatible. Seuls 7% des sondés déclarent avoir un appareil équipé.

Pourtant, les terminaux mobiles de dernière génération jouissent d’un taux de pénétration élevé chez les Français. L’étude a informé que 41% ont un smartphone et 15% une tablette numérique.

Le marché va continuer sa marche en avant car 26% des personnes sondées ont déclaré vouloir se procurer un smartphone dans les 12 mois à venir contre 10% pour un mobile traditionnel.

Les autres informations

L’étude Télécom 2012 du cabinet Deloitte concerne l’équipement mobile des Français. On y apprend notamment que le PC est l’outil le plus utilisé pour accéder au Web, 70%, loin devant le smartphone, 31% et la tablette, 12%. Du côté de la connexion mobile, presque la totalité des sondés préfère le Wifi au 3G. Les raisons évoquées sont la rapidité, la fiabilité et le prix.

Pour ce qui est des applications, on apprend que les tablettes sont plus utilisées pour télécharger des applications. 57% des propriétaires d’ardoise numérique s’en sont déjà procuré contre 36% pour les possesseurs de smartphone. En moyenne 3.72 applications sont téléchargées à partir d’une tablette par mois contre 2.15 via un smartphone.  L’application la plus demandée est celle de Facebook, 56%, suivie de celle de Youtube, 45%.

L’étude a été réalisée en mai 2012 sur un échantillon de 2 000 internautes (méthode des quotas).

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.