Paiement mobile : la réalité française






Le paiement mobile connaît une croissance rapide avec plus de 212 millions d’utilisateurs en 2012 dans le monde, soit une croissance annuelle de 42%. Pourtant, cette pratique peine à décoller en France.le paiement mobile en France

Les jeunes pousses

Le paiement mobile attire de plus en plus d’opérateurs car c’est un secteur à fort potentiel. En France, on enregistre un nombre important de jeunes pousses qui mènent une rude concurrence aux leaders.

On peut citer Paytop, Skimm, Lemon Way, Buyter, le britannique mPowa, le suédois iZettle, les allemands SumUp et Payleven.

Les grands calibres

Paypal s’apprête à investir le marché européen avec sa solution Paypal Here outre-Atlantique. L’américain Square devra s’attendre à la concurrence de Groupon qui veut se tailler une part de marché au sein des petits commerçants.

MasterCard est déjà présent en Europe avec sa solution MasterPass.

Les services

Les services proposés sont des plus divers. Certaines applications sont adaptées aux petits commerçants, d’autres servent à scanner des coupons de réduction, d’autres encore permettent de payer sans carte bleue, sans entrer un code à 16 chiffres. On peut faire des transferts d’argent ou effectuer des achats auprès des sites marchands sans difficulté.

Quelques blocages

L’obtention de son propre agrément en France a fait l’objet d’une bataille législative pendant 2 ans ; ailleurs les choses ont été beaucoup plus simples.

On encaisse plus facilement les cartes aux USA qu’en Europe où Visa Master Card impose une procédure plus longue et plus complexe.

Pour combler le retard de la France en matière de paiement mobile, les opérateurs devront mettre l’accent sur les coupons de réduction, les transferts de personne à personne ou des programmes de fidélité. Ces produits constitueront un plus pour une population suffisamment bancarisée.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.