Micropaiement Internet : la fraude à la carte bancaire progresse en Europe






Si la fraude à la carte bancaire a reculé en général sur le Vieux continent, la part des plaintes concernant les paiements Internet a en revanche progressé. C’est ce qui est ressorti d’une étude menée par la Banque centrale européenne.

paiement internet

Le Web propice à la fraude

La Banque centrale européenne (BCE) a publié les résultats de son étude sur la fraude à la carte bancaire, une première.

Il s’avère alors qu’entre 2007 et 2010, le nombre de cas de fraude a reculé au niveau des 32 pays concernés par l’enquête. Ainsi, la valeur totale de la fraude s’élevait à 1.26 milliard d’euros soit 12.1% de moins qu’en 2009.

Rapportée au total des transactions, elle représentait alors 0.040% en 2010 contre 0.045% en 2007. Toutefois, la BCE souligne qu’en 2009, cette proportion était de 0.050%. Au total, 1.2% des cartes ont été utilisées frauduleusement.

Le rapport de l’institution européenne explique ce recul de la fraude par les améliorations apportées au système de sécurité des paiements durant cette période, aussi bien au niveau des cartes bancaires qu’au niveau des infrastructures de traitement.

La BCE souligne l’importance de la carte à puce dans le renforcement de la sécurité contrairement à la carte à bande magnétique. En effet, cette technologie sous le standard EMV rend la copie des données plus difficile. Cela a permis de réduire considérablement les abus via les terminaux de paiement en boutique et les retraits automatiques.

La carte à puce reste toutefois inefficace sur Internet car la fraude au niveau des paiements en ligne a progressé entre 2007 et 2010 passant de 571 millions d’euros à 648 millions. Les malversations sur le Web représentait alors 50% des fraudes à la carte en 2010 contre 47% en 2007.

Outre les 27 pays de l’Union, l’étude de la BCE a aussi englobé Monaco, la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.