Lancement du paiement biométrique dans le groupe Auchan






Il suffira d’une empreinte digitale pour payer ses courses auprès des caisses de supermarchés partenaires du groupe Auchan à partir de la dernière semaine du mois d’octobre.

Un porte-parole de l’enseigne l’a confirmé lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Villeneuve d’Ascq. Il s’agit d’un système de paiement biométrique qui assurera plus de sécurité aux règlements des achats.

Comment ça marche ?

Auchan se lance dans le paiement biométriqueL’expérience a déjà commencé à Villeneuve-d’Ascq pour s’étendre dans d’autres supermarchés qui collaborent avec Auchan.

Cela a pu s’effectuer avec l’aide de BNP Paribas, Crédit Agricole, Accord, et d’autres enseignes qui tolèrent le paiement à moyenne distance. L’application a été conçue par Natural Security et les terminaux fournis par Ingenico.

Le système consiste à se munir de sa carte de crédit, mais il n’est pas nécessaire de la sortir de sa poche. Il suffit de poser son doigt sur le lecteur biométrique pour que celui-ci reconnaisse l’identité de l’acheteur et compare à distance les données enregistrées sur la carte qui doit se trouver à proximité.

Un témoin vire au vert lorsque les informations comparées sont identiques.

L’objectif étant d’accélérer le passage en caisse pour éviter les longues files d’attente.

Sécurité optimisée

Chaque client devrait enregistrer son empreinte digitale et ses informations financières chez la banque sans que cette dernière conserve les données confidentielles. Ces dernières ne seront stockées que dans la carte du client. Le terminal qui lit l’empreinte digitale ou les réseaux veineux ne fait que comparer les renseignements qu’il a reçus à ceux contenus dans la carte de crédit dans le sac, poches, les mains, etc.

Les concepteurs dont Natural Security ont obtenu l’aval de la CNIL puisque l’enregistrement se fait au niveau local et qu’il n’y a pas d’archives conservées par la banque ni le supermarché.

L’autre preuve de sûreté est que ce n’est pas le lecteur biométrique seulement qui vérifie des données, mais également la carte de crédit. Cette dernière contrôle notamment si l’appareil de lecture a été piraté par exemple pour qu’elle décline l’envoi des informations. Après six mois de test, Auchan projette d’étendre le système et prévoit également d’utiliser d’autres procédés comme le distributeur de billets biométrique, etc.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.