Orange et China Mobile s’allient pour déployer la NFC






La technologie NFC ou Near Field Communication n’est plus nouvelle dans le monde du mobile où les innovations se bousculent pour faciliter la vie au quotidien.

 Les application du mobile sont très larges : simple outil de communication, terminal de connexion sur internet jusqu’à un moyen de paiement à distance.

C’est justement ces créneaux qui ont poussé Orange et China Mobile à unir leur force pour vulgariser la pratique de la NFC à l’international.

 

Un projet qui ne date pas d’hier

C’était en novembre 2012 qu’Orange avait déjà prévu de produire dès 2013 des cartes SIM compatibles NFC. L’alliance avec China Mobile n’est qu’une suite logique de plusieurs partenariats que la firme a déjà signé avec plusieurs enseignes de renom qui effectuent des activités dans le paiement à distance.

Éditeurs d’application, établissements bancaires, organismes de micropaiement, sites marchands… plusieurs collaborateurs lui font déjà confiance en intégrant cette technologie dans leurs offres.

D’ailleurs, la NFC est déjà opérationnelle dans quelques communes françaises et d’autres projets sont en cours, notamment celui de la RATP qui va inclure cette technologie dans ses services pour les cartes Navigo. Un système qui a tout pour plaire aux utilisateurs, car il ne leur est plus utile d’emporter de l’argent liquide ni de carte de paiement pour faire leurs courses ou payer le transport par exemple.

Reste encore à vulgariser la pratique et à équiper d’autres entités des outils nécessaires pour accepter ce mode de paiement. La démocratisation ne sera aussi assurée que si la technologie ne se limite pas à seulement des cartes SIM d’un seul opérateur ou que chaque société de télécommunication possède ses propres dispositifs à cet effet.

Outre la compatibilité au niveau de la puce, les terminaux utilisés devront également disposer des fonctionnalités nécessaires pour accepter cet usage. Cela commence assez bien, sachant que les nouveaux smartphones produits actuellement incluent déjà la NFC dans leur fonctionnalité.

Une collaboration prometteuse

Déjà présentes dans plusieurs pays, China Mobile et Orange sont sans doute les opérateurs qui pourront mieux déployer la technologie NFC à l’international. Leur but n’est pas toutefois d’équiper seulement leurs abonnés, mais également ceux des autres sociétés de télécommunication, entreprises de services, banques et magasins physiques.

Le plus grand enjeu pour ces deux firmes est d’établir une sorte de technologie standard à tout type d’appareil mobile et tout opérateur de télécommunication

La fourniture des équipements nécessaires pour recevoir les paiements auprès des banques et magasins devra également se faire en parallèle. Les éditeurs de logiciels de sécurité et les fabricants des bornes de lecture qui travaillent avec Orange sont déjà mis à l’épreuve lors des projets tests dans certaines villes de France.

Rappelons qu’aux premières apparitions de la NFC, les réticences des utilisateurs étaient déjà ressenties par rapport au coût des transactions et la sécurité. Cela soulève bien des questions sur les intentions de ces deux protagonistes qui vont essayer malgré tout de déployer à grande échelle cette technologie. En effet, les autres paiements alternatifs disponibles en e-commerce et dans des magasins et entreprises de services rencontrent déjà du succès à l’image du paiement par SMS pour le parking des horodateurs par exemple.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.