Une nouveau système de paiement en ligne au Moyen-Orient






Achat en ligneUne société basée à à Singapour a annoncé la mise en place d’un nouveau service baptisé Telr.

Il s’agit d’une passerelle de paiement pour les marchés émergents à savoir le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Asie du Sud-Est.

 

Fort potentiel

Sous la houlette d’Elias Ghanem, ancien directeur général de PayPal en charge de la région MENA (Middle East and North Africa), le service va combiner le paiement, la logistique et le financement de dette.

Les solutions de paiement comprendront le paiement par carte de débit ou de crédit, l’argent comptant à la livraison et le paiement mobile. Les clients pourront également payer directement auprès de magasins locaux et se faire livrer plus tard.

Elias Ghanem va se concentrer sur ces régions pour profiter d’un nouveau marché prometteur. Une étude a en effet montré que les transactions en ligne au Moyen-Orient vont représenter 15 milliards de dollars en 2015.

L’ensemble du marché qui englobe le monde arabe, l’Afrique et l’Asie du Sud-Est devrait alors peser jusqu’à 100 milliards dollars

Un coup à jouer pour Telr

A l’heure actuelle, les commerçants de ces régions ont encore du mal à faire marcher leur commerce en ligne en raison des coûts élevés, du manque de fonds de roulement et des problèmes de paiement et de logistique. La solution Telr va tenter de remédier à tout cela.

Elias Ghanem a notamment évoqué le cas des régions à forte croissance où les consommateurs achètent des produits qui ne sont pas disponible sur le marché, sur des e-boutiques américaines ou européennes.

90% des transactions en ligne au Moyen-Orient se produisent sur des sites étrangers.

Dans son approche particulière du marché, Telr envisage de fournir des services de traitement de passerelle de paiement en ligne et mobile multi-devises pour les commerçants, dans la devise et la langue des consommateurs.

Bien que constitué à Singapour, Telr va disposer d’un siège opérationnel à Dubaï pour un lancement au Moyen-Orient prévu dans le troisième trimestre de cette année.

Dans un premier temps, la solution va viser quelques uns des sites e-commerce les plus célèbre du Moyen-Orient à savoir Souq.com, MarkaVIP, et Namshi

Elle va ensuite proposer plus de marchands sur sa plateforme de manière à réduire de 90% à 20% les transactions en ligne étrangères.

Il convient de noter que Telr ne sera pas le seul sur le marché. Il sera en concurrence avec Payfort, basé à Dubaï, le principal fournisseur de services de paiement en ligne pour le monde arabe.

Il y a également la société australienne Cashna qui a des bureaux en Arabie Saoudite, au Koweit, aux Émirats arabes unis, en Jordanie et en Égypte.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.