Avalanche de moyens de paiement alternatif






Que ce soit pour le commerce physique ou en ligne, les moyens de paiement connaissent constamment des innovations.

Il s’agit de permettre aux acheteurs de régler facilement et rapidement leurs courses en toute sécurité, sans présenter d’autres accessoires qui pourrait éveiller les malfaiteurs.

Biométrie et NFC

De nouveaux systèmes de paiements alternatifsNFC, Near Field Communication ou communication en champs propres est un système qui utilise la technologie de communication sans fil.

Il permet de développer plusieurs applications sur PC et bien sûr les smartphones et tablettes, notamment le paiement sans contact.

L’un des fervents utilisateurs de cette technologie est l’opérateur orange qui a produit des cartes SIM qui s’adaptent au NFC. Intégrées dans un smartphone, elles permettent de payer ses courses du moment où le montant ne dépasse pas 25 euros.

La biométrie, quant à elle, est un système de reconnaissance de l’empreinte des réseaux de la veine des doigts ou de la paume de la main et utilise également la technologie NFC. Cela a connu une interdiction de la CNIL, mais il en est autrement au Bénin où l’empreinte digitale devient une excellente alternative face au nombre conséquent d’illettrés dans ce pays.

De nouveaux systèmes pour la France

V.me et Paypass sont les deux systèmes que vont présenter en 2013 respectivement Visa et Mastercard dans l’Hexagone en vue d’améliorer les paiements sur internet via un smartphone. Il s’agit d’un portefeuille électronique qui évite les longues démarches imposées par les cryptogrammes et les numéros de carte. Il suffira à l’acheteur d’entrer un identifiant avec son mot de passe personnel qui peut être changé à tout moment.

D’autres géants du micropaiement comme Paypal et Buyster utilisent déjà cette technologie, mais ce sont l’étendue géographique, la rareté de leurs partenaires et surtout le surcoût en sus de l’achat qui sont les principaux freins dans leurs offres.

De plus, la majorité des Français sont encore réticents à s’y aventurer, car 64% d’entre eux appréhendent encore le piratage qui ne cesse également de s’évaluer parallèlement aux moyens de paiement inventés.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.