Monétisation de Facebook : Test d’une nouvelle fonctionnalité






Facebook teste des nouvelles solutions de revenusUne nouvelle fonctionnalité de Facebook est testée en Nouvelle-Zélande. Moyennant un paiement, les utilisateurs peuvent mettre en avant leurs posts sur le fil d’actualité.

Payer pour se faire connaître sur le réseau social

Désormais, il est possible de devenir plus populaire sur Facebook moyennant un peu d’argent. Ceci n’est pas une arnaque, mais bel et  bien une nouvelle fonctionnalité de Facebook. La plateforme sociale cherche de nouvelles sources de monétisation depuis son entrée récente en bourse.

Cette nouvelle fonctionnalité est baptisée Highlight et c’est en Nouvelle-Zélande qu’elle est testée. Grâce à cette option, il est possible de mettre en avant un statut, une image, un lien ou tout autre type de publication à vocation commerciale ou non. Le prix peut aller jusqu’à 1,45 euro et le paiement se fait via une carte de crédit ou PayPal.

La publication reste à la une

La publication effectuée n’est pas différente de celle des autres, sa particularité est qu’elle reste en permanence au  sommet du  fil d’actualité et sera donc toujours visible. Cela facilitera les commentaires des autres utilisateurs et les « j’aime ».

C’est pratique pour recevoir un maximum de commentaires, car la plupart du  temps, les statuts qui sont publiés n’atteignent que 12 % des amis sur le réseau social.

Ces publications qui restent en haut du fil d’actualité indiquent aussi l’arrivée d’une certaine forme de spam sur Facebook

La question qui se pose est : va-ton payer dans un futur proche pour bénéficier de plus de visibilité sur Facebook ? Selon la BBC cela n’est pas certain, car la plupart du  temps, ce ne sont que de simples tests réalisés de temps en temps. L’information a été communiquée par une porte-parole de Facebook.

Le test de Highligt en Nouvelle-Zélande permet de mesurer l’intérêt des utilisateurs sur ce type de fonctionnalité.

Pour ce qui est des commentaires les avis divergent : la mise en place de ce projet payant pourrait avoir de graves conséquences pour Facebook selon le site Techcrunc, car ce réseau social a toujours été gratuit et c’est en quelque sorte ce qui fait sa popularité.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.