Le paiement mobile en Afrique






Le paiement mobile en Afrique

Déjà très répandu dans les États américains, européens et asiatiques, le micropaiement via appareil mobile est plein développement dans les pays africains.

Les modèles de substitution, de concurrence et de coopération, font partie des plus adoptés en Afrique.

 

 

Quelques modèles adoptés par l’Afrique

Les modèles de substitution et de concurrence sont sans doute les plus adoptés sur le Continent africain contrairement à l’Europe. Cela est dû à la faiblesse des réseaux bancaires généralement concentrés dans les grandes villes et délaissant les villages

D’autre part, la régulation des solutions de micropaiement est bien moins contraignante en Afrique que dans les États européens, sauf dans certains pays qui imposent des limites concernant les montants transférés ou l’obtention des licences en provenance de la Banque Centrale.

Ce type de paiement mobile est également plus avantageux pour les États africains, car il permet de cibler la population non bancarisée dont le taux est relativement fort sur le Continent et de réduire au minimum les frais de transaction internationale ou entre particuliers

Orange Money du géant de la télécommunication orange, est un exemple par excellence de solution de paiement mobile inspiré des modèles de substitution et de concurrence.

Hormis les modèles de substitution et de concurrence, ceux de coopération sont également très utilisés dans quelques pays africains. Cette solution de paiement nécessite cependant une bancarisation assez importante au niveau de la population et une réglementation bancaire assez faible.

La MTN Money Service, une coopération entre MTN et Standard Bank, compte parmi les offres les plus importantes de m-paiement s’inspirant de ce modèle.

Le m-paiement une innovation majeure pour l’Afrique

Comme dans les pays occidentaux ou asiatiques, la technologie avance à grands pas en Afrique. De nombreuses solutions ont vu le jour sur le Continent, telles que la Tag attitude basée sur la NSTD. Le règlement des factures par mobile contribuerait, dans un avenir proche, à la modernisation des États africains, avec le paiement des impôts sans contact.

Néanmoins, le choix des modèles à adopter dépend essentiellement des réglementations bancaires de chaque Pays et de leur environnement concurrentiel

Les opérateurs quant à eux devront trouver un excellent compromis entre les offres commerciales, l’ergonomie, les besoins des clients et les partenaires, dans la création des solutions de paiement via mobile. Toutefois, il ne fait nul doute que ce nouveau système de transaction se généralisera dans les différents États de l’Afrique, dans les années à venir.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.