Le marché du e-commerce en 2013






Essentiellement basé sur internet fixe durant l’année 2012, le e-commerce s’étendra de plus en plus vers les mobiles courant l’année 2013.

De nombreux cybermarchands prévoient de  mettre en place de nouvelles stratégies multi supports et adapter leurs sites sur les smartphones et les tablettes.

De son côté, Google compte faire des améliorations sur Google Shopping et mettra en place une nouvelle solution de retargeting pour les e-commerçants.

 

 

Les supports mobiles prendront une place importante

L’évolution de la technologie, surtout sur les appareils portables n’est pas passée inaperçue aux yeux des e-commerçant. En 2012, environ 1 achat sur 10 a été effectué sur les mobiles et, selon les prévisions des enseignes sur le web, ce chiffre évoluera courant cette année 2013.

Que ce soit pour la diffusion de publicité ou les ventes, les boutiques sur internet prévoient de mettre en place des stratégies exploitant à la fois les ordinateurs classiques et les plateformes mobiles. Les grands habitués de la publicité sur les téléphones portables sont les fast food, tels KFC et McDonald.

La stratégie multi support

La mise en place d’une excellente stratégie multi support est indispensable pour les e-commerçants compte tenu de la différence des méthodes d’acquisition des internautes sur mobile et sur ordinateur de bureau.

Dans certains cas, il est possible que le mobinaute ne soit intéressé que par des produits à faible valeur, comme les vidéos ou les thèmes

L’ergonomie des applications est également un critère important qui déterminera le succès d’un cybermarchand. Concernant les campagnes publicitaires, les messages diffusés sur les PC ordinaires peuvent être perçus comme intrusifs sur les smartphones et les tablettes. Il est donc plus que nécessaire de mettre au point de nouvelles techniques pour attirer les utilisateurs.

Google shopping exigera une contribution des marchands en ligne

Vers le début du mois de février, Google Shopping sera payant pour les cybermarchands. Mal vu par certains e-commerçants, le géant a déclaré que ces mesures ont été prises pour améliorer la qualité des services sur la plateforme. D’autre part, l’entreprise veut encourager les portails commerçants à optimiser à la fois leurs interfaces, leurs données, leurs contenus et leurs services.

Elle veut améliorer les conditions d’achat des internautes en rendant Google Shopping payant.  D’après, la société, le e-commerce a besoin d’offrir une nouvelle expérience du shopping aux utilisateurs pour continuer son évolution.

Le Smart Pixel et le Similar Users de Google

Dans son projet de retargeting dynamique, Google compte se démarquer de ses concurrents directs, à savoir Next Performance, Retargeter et Critéo. La solution de remarketing du géant appelée Dynamic Ads se base sur deux nouveautés, le Smart Pixel et le Similar Users.

Le Smart Pixel met à la disposition des cybermarchands un nouveau tag qui permettra de personnaliser leurs messages envoyés aux utilisateurs

Le Similar Users, quant à lui, a pour but de cibler de nouveaux cyberacheteurs dont le profil pourrait convenir au site e-commerce contrairement au premier retargeting qui sert uniquement à ramener les anciens visiteurs du site. Selon Google, cette fonctionnalité permettra aux e-commerçants d’améliorer leur notoriété et d’optimiser leur  recherche de nouveaux clients.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.