Un point sur le M-commerce en France






Le commerce mobile a des difficultés pour se faire une place en France. Il a pourtant été le sujet phare du salon E-commerce du 18, 19 et 20 septembre.

Un point sur le m-commerce en France

En quête de maturité

Le salon E-commerce qui vient de fermer ses portes a fait la part belle au commerce mobile. Ce canal de distribution a été sur toutes les lèvres à la Porte de Versailles. Ce n’est donc pas un hasard si 94% des e-marchands interrogés par Kelkoo considèrent le m-commerce comme un levier de croissance.

De plus, une étude de Touslesprix.com a révélé que les Français utilisent de plus en plus leur mobile pour effectuer des achats. Le comparateur de prix a estimé que les dépenses à partir de mobile devrait atteindre 2.2 milliards d’euros cette année contre 1.3 milliards en 2011 et seulement 300 millions deux années plus tôt.

Malgré cela, le commerce mobile peine encore à trouver sa vitesse de croisière et la raison se situe surtout au niveau des e-commerçants

La nouvelle numéro un de Kelkoo Stéphanie Bouvet a fait remarquer que le M-commerce ne constitue tout simplement pas une priorité d’investissement pour eux

Le coût reste un frein pour les acteurs voulant se lancer dans le secteur. En effet, les plateformes optimisées mobiles valent encore très cher. Voilà pourquoi le virage vers la mobilité se fait petit à petit.

Quoi qu’il en soit, le marketing mobile gagne progressivement du terrain. Les professionnels multiplient les ciblages et les offres spécialisées sur le mobile. Le concours des réseaux sociaux et la géolocalisation constitue une opportunité d’autant plus que les utilisateurs accèdent de plus en plus au Web par l’intermédiaire de leur téléphone.

Le mobile est alors davantage vu comme un outil pour favoriser les achats qu’un moyen de paiement proprement dit.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.