Hearst entend monétiser l’accès son trafic Internet mobile






Devant la progression fulgurante du trafic Internet mobile à travers le web, le groupe de médias Hearst Corporation est en train de rechercher les moyens de rentabiliser cette situation.

The Hearst Corporation

Montée de l’Internet mobile

Une révolution est en train de s’opérer dans l’accès à Internet. Le trafic mobile prend de plus en plus d’ampleur à travers le monde. Selon une étude du cabinet KPCB, sa part dans le trafic total est ainsi passé de 5% en 2011 à 10% cette année.

Les sites du groupe de médias Hearst Corporation ne dérogent pas à cette règle. Ainsi, en avril dernier, près de 19% de son trafic provenait de terminaux mobiles dont les tablettes.

A titre d’exemple, près du tiers des pages du site de son magazine Cosmopolitan a été vu via un mobile. Google est le principal générateur de trafic mobile des sites de Hearst des pages visitées. Le moteur de recherche est suivi de très loin par le réseau social Facebook.

Pourtant, il y a encore un an, les mobiles ne représentaient que 5% du trafic du groupe. En effet, à cette époque, les sites de Hearst n’étaient pas encore optimisés pour être vus à partir des smartphones et des tablettes.

Comment ?

Il est clair donc le mobile va prendre progressivement du terrain sur le PC de bureau en ce qui concerne le trafic Internet.

Pour le moment, Hearst gagne encore moins d’argent quand les utilisateurs vont sur ses sites avec leur smartphone qu’avec leur PC.

La principale raison, c’est que la publicité mobile est encore une publicité naissante. Selon KPCB, seulement 1% des budgets publicitaires sont allouées au mobile en ce moment.

Une autre raison, c’est le manque de créativité dans le domaine car pour l’heure, les produits proposés sont à peu près les mêmes.

Ainsi, Hearst commence à étudier la possibilité de monétiser ses sites mobiles dans le but de présenter à ses clients des offres plus intéressantes.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.