Facturation directe : les développeurs d’applications sur Facebook se frottent les mains






La facturation directe fait des heureux gagnants sur Facebook : les développeurs d’applications. Ils profitent de la série de mise à jour sur le réseau pour développer leurs business.

Les développeurs d'applications se réjouissent sur FacebookUn alibi pour s’enrichir

La série de mise à jour orchestrée sur la plate forme de Facebook est une grande opportunité pour les développeurs.

En effet,  ils profitent de la facturation mobile pour optimiser leurs gains en monétisant mieux leurs applications.

 

La première concerne la facturation directe, un mode de paiement bien connu des utilisateurs, surtout des plus jeunes. Par la facturation directe, l’achat d’un objet virtuel est automatiquement facturé sur le compte mensuel du client, soit en monnaie virtuelle, soit en véritable argent.

La seconde mise à jour consiste pour le développeur à donner le tarif en fonction de la localisation du client.

La conséquence directe est la surfacturation. Elle varie en fonction des pays et de la société. Cela donne l’impression que les articles sont très chers au niveau du mobile. Ils arrivent par des certaines techniques à faire correspondre le tarif sur le mobile à celui du net.

Le constat est que là où par exemple le client doit pouvoir facilement et directement télécharger un jeu sur son téléphone portable, le développeur rend le processus plus complexe. Tout ceci afin d’en tirer profit.

L’objectif de la facturation directe

L’objectif de la facturation directe est de faciliter les différents achats des utilisateurs en leur offrant une plate forme crédible.

Pour réparer cela Bango (une plate forme High Tech britannique spécialisée dans le paiement en ligne et l’analyse des applications mobiles et des sites internet) travaille en étroite collaboration avec Facebook. Ce dernier souhaite plus de transparence, ce qui se matérialise par l’affichage de prix et la création de raccourci.

Le client qui effectue ses achats sera ainsi ravi de se voir offrir plusieurs moyens de paiement pour lui faire oublier toutes les tracasseries causées par les cartes de crédit.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.