eBay France : le mobile sollicité






Le M-commerce est promis à un bel avenir en France. Ainsi, le site d’enchères eBay entend miser sur la mobilité pour poursuivre son développement dans le pays.

eBay mise sur le mobile en France

10% du chiffre d’affaires

L’avènement de l’Internet mobile a marqué une importante évolution dans l’univers du commerce en ligne. Avec le succès actuel des smartphones et des tablettes, l’accès au Web se fait de plus en plus à travers les terminaux mobiles.

C’est ainsi que les géants de la Toile investissent progressivement dans la mobilité

Le célèbre site d’enchères eBay ne déroge pas à cette règle. Ce monument d’Internet a abordé le virage mobile dès 2008 avec une application pour iPhone suivi d’offres pour Android et Windows Phone.

Selon François Coumau responsable d’eBay pour l’Europe du Sud, ce secteur va concentré  un quart des activités de la société d’ici fin 2013. Il a ajouté que les transactions effectuées à partir de terminaux mobiles pourraient rapporter au groupe 10 milliards de dollars en 2012 soit deux fois plus qu’en 2011.

En ce qui concerne la France en particulier, eBay.fr a enregistré jusqu’ici 12 millions de téléchargements de l’application.

On estime alors que toutes les 3 minutes, une marchandise est achetée à partir d’un mobile

Les derniers chiffres de la Fevad ont montré qu’eBay génère 10% de son chiffre d’affaires avec le m-commerce, ce qui est deux fois supérieur à la moyenne des sites français.

Par ailleurs, le glissement d’eBay vers la mobilité a grandement profité de l’interaction du site avec le fournisseur de solution de paiement Paypal, filiale du groupe. François Coumau a expliqué qu’il est plus rapide et plus facile pour l’utilisateur de passer par ce service pour réaliser des transactions.

En somme, le site d’enchères souhaite encore améliorer sa compétitivité sur le front du m-commerce et proposer ainsi à ses clients la meilleure solution pour accompagner leurs activités.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.