L’e-commerce face aux magasins traditionnels






2012 a été une année faste pour le commerce en ligne en France.

Le prix est l’un des principaux atouts de l’achat en ligne, selon un grand nombre de consommateurs.

D’après des sondages effectués par l’IFOP, plus de 80 % des Français effectuent leurs achats auprès des pures players du web. Cependant, en dépit des prix très abordables sur internet, plus de 90 % des sondés sont encore attirés par les enseignes traditionnelles.

L’e-commerce talonne les magasins classiques en 2012

Durant l’année 2012, le commerce en ligne a considérablement évolué dans l’Hexagone avec les nouvelles technologies. Selon les sondages effectués par l’Ifop, les Français ont de plus en plus confiance à l’internet pour faire leur achat.

82 % des sondés avouent avoir acheté des produits dans des boutiques pure –players sur le web et 95 % déclarent avoir fait un achat dans les magasins physiques soit une différence de seulement 13 %.

Toutefois, pendant le mois de décembre 2012, les enseignes traditionnelles ont été mieux sollicitées que les boutiques en ligne.

Les atouts du e-commerce et des magasins traditionnels

L’atout principal du e-commerce repose sur les prix. En effet, 81 % des Français pensent avoir fait l’acquisition d’articles à un prix moindre sur le web que dans les enseignes classiques. D’autre part, les boutiques en ligne possèdent plus de produits en stock et rendent les transactions plus rapides et plus pratiques. De leur côté, les magasins traditionnels misent sur leurs services après-vente plus efficaces.

Le choix des commerçants classiques porte aussi sur la confiance des consommateurs. Ils préfèrent dépenser un peu plus d’argent pour des produits qu’ils ont touché et vu plutôt que pour des images diffusées sur le web

Hormis les services après-vente et la confiance, certaines personnes privilégient la convivialité des enseignes physiques à la froideur du web.

Malgré la forte progression des achats sur le web,  la lutte entre le e-commerce et les commerçants classiques semble être équilibrée

Les limites du e-commerce

Depuis sa création, l’e-commerce a toujours rencontré des problèmes qui ont relativement bloqué sa croissance. La sécurité des transactions est l’un des grands inconvénients de ce mode d’achat. Malgré l’apparition de nouvelles technologies permettant de sécuriser les achats sur le web, certains consommateurs préfèrent acheter leurs articles en magasin.

L’avenir du e-commerce et des magasins classiques

En termes de fréquentation, il est encore difficile de se prononcer sur la disparition des enseignes classiques au profit des e-commerçants. D’après Frédéric Michaud, penser qu’internet changera totalement les habitudes de consommation n’est qu’une illusion.

M. Michaud a également déclaré que le web-to-store devrait se développer dans les années à venir et rallier les boutiques en ligne et les boutiques en ville

Le web-to-store permettra aux consommateurs de se renseigner sur les produits via le web et faire l’acquisition de ces derniers en magasin. Il est désigné par les acronymes ROPO ou Research Online and Buy Offline. En d’autres termes, cette pratique rassemble tous les points positifs d’internet, sur la facilité d’accession à l’information, et des magasins classiques, au niveau du contact physique et des services après-vente, dans l’achat d’un produit.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.