L’e-commerce va plafonner en 2017






Le cabinet d’étude Xerfi-Precepta estime que le marché du e-commerce pourrait atteindre son potentiel maximum en 2017.

L'e-commerce va plafonner en 2017

Ralentissement du e-commerce

Le e-commerce s’essouffle en France

Dans une récente étude, Xerfi-Precepta a fait savoir que le marché a commencé à ralentir sa croissance. En 2011, les ventes en ligne ont augmenté de 22% atteignant un total de 37.7 milliards d’euros. Cela constitue 3.4% de la consommation des ménages, soit 7.9% du commerce de détail.

Le cabinet estime que la croissance annuelle du marché va s’établir à une moyenne de 15% entre 2012 et 2015. Ainsi, d’ici trois ans, les ventes en ligne vont atteindre 66.7 milliards d’euros soit 5.4% de la consommation des ménages.

Xerfi-Precepta prédit alors que le marché pourrait plafonner en 2017

Cette hypothèse du cabinet s’appuie sur la croissance des cyberacheteurs français par rapport au nombre des internautes. Médiamétrie a calculé qu’il y a en France 37.5 millions de cyberacheteurs sur 40.5 millions d’internautes.

Ces chiffres sont en hausse respectivement de 4% et 3%. L’année précédente, les progressions étaient de l’ordre de 15% et 8%. Les experts du cabinet estiment que si les évolutions restent les mêmes, le potentiel maximum pourraient être atteint à l’horizon 2017.

Rentabilité en baisse

Cette situation va avoir un impact sur le marché en général.

La première conséquence sera la concentration. En 2011, une quarantaine de sites sur 100 000 recensés regroupe 25% de l’activité avec un chiffre d’affaire au-delà de 30 millions d’euros. Au fil du temps, les sites seront obligés de beaucoup investir dans le marketing afin de fidéliser leurs clients, fragilisant du coup leur rentabilité et accélérant le phénomène de concentration.

Il faut savoir qu’après la logistique, le marketing constitue le second poste de dépense des sites marchands

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.