Le commerce sur mobile a le vent en poupe grâce au marché des Smartphones






En ces temps où le marché de la technologie, de l’électronique et du mobile ne semble pas être frappé par la crise, les acteurs de la communication tentent le tout pour suivre la cadence.Le commerce mobile sur smartphone

Publicité et marketing mobile font actuellement face à une métamorphose très importante, car les consommateurs sont de plus en plus accros à leurs téléphones ou tablettes.

Avec chaque jour de nouvelles applications de jeux, de bons plans, de commerce sur mobile et bien d’autres logiciels, la monétisation poussée par la proximité d’usage profite bien aux commerçants et annonceurs.

 

Le m-commerce poussé par le marché du Smartphone

Malgré la faible part du m-mobile dans le e commerce en général, il tend actuellement à s’imposer. Les comportements d’achat deviennent de plus en plus « mobiles » à cause de la relation privilégiée entre un consommateur et son téléphone ou tablette.

Les offres commencent alors à s’adapter conduisant ainsi à une percée importante de plusieurs secteurs dans les écrans secondaires.

Sachant que 99% des Français possèdent un téléphone portable, le m-commerce présente donc un fort potentiel pour les marques qui pourront encore profiter de ce marché peu exploité

Tous les acteurs du commerce en ligne essaient alors d’adapter leur site aux Smartphones avec des applications de facturation directe sur le crédit du mobile ou seulement une liaison directe avec la traditionnelle saisie de numéro de carte bancaire. Cette dernière pratique est cependant la principale raison de la réticence au niveau des consommateurs qui s’inquiètent vis-à-vis de la sécurité de leurs données bancaires.

Mais les géants des solutions de paiement et les éditeurs de logiciels de sécurité travaillent déjà pour supprimer ce frein

Le protocole 3D Secure est par exemple devenu une norme à respecter pour tous les moyens de paiement qui veulent être reconnus par Visa et Mastercard, car il emploie des systèmes d’identification innovants et incite le consommateur à confirmer avec des informations ou des codes avant la validation du paiement.

De nouvelles pratiques dans le m-marketing

Le cabinet Deloitte prévoit plus de 3,4 milliards de dollars de CA en publicité sur Smartphones et 4,9 milliards de dollars sur tablettes pour 2013. Entre marketing par SMS (le moins cher, mais efficace), bannières interactives, réalité augmentée, vidéos interactives et bien d’autres pratiques innovantes, les prospects ne manqueront pas de s’intéresser à une annonce.

Les terminaux mobiles qui deviennent de plus en plus performants en termes de localisation facilitent encore la tâche des annonceurs qui peuvent maintenant définir clairement leur cible

Il existe même des agences de publicité qui détiennent des bases de données de profils exploitables dans un secteur précis et qui les louent aux annonceurs pour personnaliser au maximum leurs publicités.

Les services proposés à chaque prospect changent alors d’un contexte à un autre

Avec un Smartphone et dans la rue, la publicité sur mobile va proposer un produit ou un service à proximité du client dans un magasin physique. Inversement, si le prospect est chez lui avec sa tablette, un site marchand serait le plus approprié pour le marketing mobile.

C’est justement l’avantage des pure players de l’e-commerce qui pratiquent le multi-canal et qui peuvent en tout temps et n’importe où proposer un service ou un produit à ses prospects. Les petits budgets peuvent cependant se contenter du marketing par SMS, moins coûteux, mais qui bénéficie d’un taux de réactivité très élevé.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.