Pourquoi les Américains ne veulent pas acheter avec leur mobile ?






commerce mobileMalgré l’engouement des fournisseurs de paiement, le public américain reste de marbre devant la possibilité de payer avec le mobile.

 

 

Le potentiel du paiement mobile

Ces cinq dernières années, le paiement mobile a fait couler beaucoup d’encre dans la presse spécialisée. L’idée dominante est de mettre en place une solution mobile qui puisse remplacer la carte de crédit.

Chaque année, les américains dépensent plus de 4 milles milliards de dollars à la caisse

En supposant que 60% des transactions sont faites avec des cartes de crédit et que les frais de traitement s’élèvent en moyenne à 1% des ventes, il est possible d’économiser des dizaines de milliards de dollars avec l’avènement du paiement mobile. Voilà pourquoi les grands noms de la technologie, de la téléphonie mobile et du secteur financier s’intéressent grandement à ce marché encore naissant.

Valeur ajoutée

Cependant, malgré les efforts des fournisseurs, les Américains semblent ne pas être emballés par le paiement mobile, comparés aux consommateurs d’autres régions.

Ainsi, le cabinet Gartner a décidé d’abaisser ses prévisions de croissance mondiale du paiement mobile à cause justement de la frilosité du marché nord américain.

Un récent sondage réalisé par le cabinet RSR Research a demandé aux consommateurs comment ils envisage de payer leurs achats en magasin dans les cinq ans à venir.

59% des Brésiliens, 48% des Russes et 42% des Allemands ont avancé le paiement mobile contre seulement 24% chez les Américains

La raison est néanmoins simple. Les Américains ne ressentent pas encore les avantages réels de l’utilisation du paiement mobile par rapport à la carte de crédit/débit.

En revanche, en Afrique et dans certaines parties d’Amérique du Sud, les infrastructures bancaires sont encore embryonnaires si bien que le paiement mobile répond à un véritable besoin.

De leur côté, les Européens se plaignent de la lenteur des systèmes de traitement de paiement chez les détaillants, si bien qu’il sont partants pour des solutions qui promettent plus de vitesse.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.