Afrique, terre d’accueil du paiement mobile






Une étude de la GSMA a révélé que 80% des transactions mobiles dans le monde sont réalisées dans les Etats de l’Afrique de l’est.

Les solutions comme M-Pesa au Kenya prospèrent donc dans ces pays où la majorité de la population demeure en dehors du système bancaire.

m-Pesa au Kenya

Une alternative à la banque

S’il y a un continent où le paiement mobile est roi c’est bien l’Afrique.

Loin des Drinkon.me et autres Paypal Here, les Africains sont les champions des transactions effectuées sur mobiles.

 

Selon une étude réalisée en 2011 par l’Association des opérateurs mobiles utilisant le GSM, la GSMA, les Etats de l’Afrique de l’est concentrent 80% des transactions dans le monde.

Toujours selon cette association, rien qu’au Kenya, le montant total des transferts d’argent via le système m-Pesa est estimé cette année à 2.8 milliards d’euros

La téléphonie mobile constitue une véritable révolution en Afrique

En 2012, le nombre de cartes SIM sur le continent est évalué à 735 millions. Pour la GSMA, il ne fait aucun doute que le nombre de clients en Europe va être dépassé sous peu. Le téléphone portable a apporté de nombreuses innovations dans plusieurs domaines chez une grande partie de la population africaine.

En effet, contrairement aux pays développés, il faut savoir que bon nombre de régions en Afrique ne disposent pas d’infrastructures de réseau de télécommunications fixe. La mobilité s’est donc imposée d’elle-même.

C’est à peu près la même chose pour le système bancaire

Comme seuls 20% des Africains possèdent un compte en banque, la mobilité a répondu à un réel besoin. C’est ainsi que le système m-Pesa a vu le jour en 2007, Pesa signifiant argent en swahili. Cette solution, fournie par l’opérateur de téléphonie mobile kényan Safaricom connaît un franc succès.

Depuis, d’autres acteurs se sont aussi lancés à l’instar d’Orange et son service Orange Money.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.