20% des transactions générées par un appareil mobile






adyenLe fournisseur de service de paiement Adyen a rapporté qu’un paiement sur cinq effectué sur son réseau, est réalisé avec un appareil mobile.

 

Les appareils Apple en tête

Le paiement mobile gagne du terrain dans l’industrie du paiement. Les chiffres du fournisseur Adyen confirment cette percée.

Sur les 14 milliards de dollars qui ont transités sur les plateformes de la société l’année dernière, 2,2 milliards entraient dans le cadre d’une transaction mobile

En mars, les paiements mobiles ont représenté 20,2% des transactions sur le réseau Adyen. Comparé à 2013, le fournisseur a ainsi enregistré une croissance de 66%.

Les résultats tout au long du premier trimestre de cette année ont montré des progressions de 3 à 6% dans plusieurs secteurs d’activités : le voyage, la billetterie, la vente de détail et les biens numériques.

Toutefois, le secteur des jeux a enregistré une légère baisse de 1,6%.

Il est à noter que le réseau Adyen est constitué de paiement en ligne, de paiement mobile et de terminal de paiement électronique.

Les smartphones ont généré 10,09% contre 9,3% pour les tablettes

En analysant par appareil, Adyen a noté que l’iPhone est le plus utilisé parmi les smartphones avec une part de 31%  contre 22,5% pour les appareils sous Android.

Windows Mobile et BlackBerry représentent respectivement 0,6 et 0,1%. Du côté des tablettes, l’iPad domine avec 38,4% comparée aux 7,6% des tablettes sous Android.

Méfiance

En termes de volume de transactions, le paiement mobile a progressé dans tous les secteurs au cours du premier trimestre. L’achat de biens numériques a augmenté de 50% sur tablette et de 30% sur smartphones.

Dans la vente de détail, le voyage et la billetterie, les achats sur smartphone ont progressé respectivement de 31, 26 et 21% contre seulement 8, 5 et 8% sur tablette.

Pour Roelant Prins, directeur commercial chez Adyen, le commerce mobile est devenu un canal de vente vital aussi bien pour les marchands que pour les consommateurs

Cependant, les consommateurs continuent de se méfier de la sécurité des transactions mobiles. Une étude menée conjointement par YouGov et Firstsource Solutions au Royaume-Uni en octobre a montré que moins d’un Britannique sur quatre utilise son smartphone comme une carte de crédit pour effectuer des paiements même s’il dispose de l’application nécessaire.

La crainte que les données bancaires soient piratées est la première raison avancée par 80% des personnes qui n’utilisent pas le paiement mobile. Par ailleurs, 20% ont affirmé ne pas le faire par économie de batterie.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.