Songpop : la french touch qui buzze !






Songpop sur FacebookSi même Marck Zuckerberg s’est doté d’un statut en hommage à cette application, il y a forcément une raison.

Songpop aujourd’hui, c’est plus de 18 millions d’utilisateurs actifs par mois pour un jeu qui, à l’instar de Candy Crush, cartonne sur le réseau social le plus populaire du monde.

 

Des stratégies pour améliorer le CA

Imaginé et conçu par deux frères français, Mathieu et Romain Nouzareth, Songpop fonctionne selon le principe du blind test. Le but : deviner la chanson jouée.

Un concept en apparence tout simple, mais qui a tout de même conquis 13 millions d’utilisateurs dès son premier mois d’existence. Développé en mode « freemium », Songpop propose une dizaine de playlists gratuites et une formule payante à 1,99 $

Seuls 1 à 3 % des utilisateurs ayant choisi la formule payante, les deux concepteurs cherchent d’autres voies pour augmenter le chiffre d’affaires de leur application. Parmi les idées développées, l’affiliation, qui permettrait de capitaliser les 200 000 clics vers iTunes pour écouter les titres proposés dans l’application.

L’Open Graph de Facebook : un booster de popularité

Le succès de l’application SongPop tient principalement à sa présence massive sur Facebook ainsi qu’à un lancement simultané sur toutes les plateformes disponibles. Une véritable montée en flèche, garantie par l’Open Graph lancé en juillet dernier, et qui permet entre autres de générer du contenu automatiquement sur le réseau social, afin de le partager avec ses amis et d’autres utilisateurs.

Selon Julien Cordiniou, cette popularité croissante est directement liée à l’importance désormais accrue de Facebook pour les développeurs d’applications

En plus de l’Open Graph, le lancement en juin dernier par Facebook de l’App Center a également permis aux deux Français de se distinguer : dès le mois d’août, ce store comptabilisait 160 millions de clics dirigés depuis l’espace d’applications. Un argument de taille en faveur du réseau social, désormais incontournable pour être sûr de générer du trafic et rapporter de l’argent au développeur.

Dans les mois qui viennent, Facebook devrait également proposer une solution de paiement « in app » qui permettra à de nouvelles sociétés de faire leur apparition et de rentabiliser leurs applications. Des publicités ciblées vers l’App Center devraient également faire leur apparition.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.