Soft Space : chronique d’un succès à venir






img_01Une start-up malaisienne dispose de toutes les armes pour devenir le Square asiatique.

Proposant le même produit que l’entreprise américaine, elle bénéficie d’une importante base de clients dans toute la région de l’Asie du Sud Est.

 

 

 

 

Forte pénétration du smartphone

Une récente étude réalisée par le cabinet Nielsen a révélé que la pénétration du smartphone en Asie Pacifique a connu une croissance exponentielle ces dernières années.

En Asie du Sud Est, Singapour figure en tête avec 87% suivi par la Malaisie 80%, la Thaïlande 49%, l’Indonésie 23% et les Philippines 15%

L’effectif total des possesseurs de smartphone dans la région atteint facilement le milliard de personnes. Cela intéresse grandement des entrepreneurs comme Chang Chew Soon, fondateur de la start-up Soft Space.

En se penchant sur les cartes de paiement, pour le cas de la Malaisie par exemple, on note qu’il y a aujourd’hui 20 millions de cartes bancaires dans ce pays.

Certifié EMV

Le principal produit de Soft Space est justement un terminal de paiement électronique mobile qui permet aux commerçants d’accepter des paiements par carte avec leur smartphone.

La jeune pousse affiche des frais de transaction moins chers que les TPE classiques.

Avec un lecteur qui ne coûte que 80 dollars, l’investissement n’est pas colossal pour un commerçant qui doit probablement déjà posséder un smartphone

Pour Chang, Soft Space dispose tout simplement de la plus grande base de clients en Asie. La start-up qui a démarré ses activités en 2013 collabore déjà avec une dizaine de banques en Asie Pacifique tandis que d’autres partenariats vont venir.

La clientèle de l’entreprise malaisienne ne se limite pas à l’Asie, elle s’étend jusqu’en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Il est à noter que Soft Space est la première solution de paiement en Asie à recevoir la certification aux normes EMV (Europay-MasterCard-Visa). Chang n’a pas manqué de rappeler qu’il n’a fallu que trois mois à la société pour obtenir cette certification contre 18 pour le suédois i-Zettle.

Être certifié EMV est un gage de fiabilité de la solution. De plus, cela a permis à Soft Space de déployer plus facilement son produit dans toutes les banques à travers l’Asie.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.