Les plus du paiement mobile selon le CEBR






paiement mobile D’après les prévisions du CEBR, plus de 20 millions de Britanniques auront déjà eu recours au paiement mobile d’ici la fin de la décennie.

 

 

 

20 millions d’utilisateurs en 2020

 

Le montant des achats mobiles de biens et services au Royaume-Uni va augmenter de 4.8 milliards de livres en 2013 à 14.2 milliards en 2018.

C’est ce que révèle une étude menée par le Centre for Economic and Business Research (CEBR), mandaté par la start-up Zapp. Les prévisions de l’organisme de recherche ont aussi fait savoir que plus de 20 millions de Britanniques auront déjà utilisé une solution de paiement mobile en 2020 et que les paiements mobiles représenteront 1.4% des dépenses.

Le rapport met en avant plusieurs domaines où le paiement mobile pourrait être avantageux pour les consommateurs et les entreprises. C’est le cas notamment de la sécurité qui peut être considérablement améliorée à travers l’utilisation des systèmes de paiement qui nécessite la saisie d’un code PIN.

En effet, les fraudes à la carte ont coûté 388 millions de livres en 2012 dont 68 millions sont imputés à la perte ou au vol de la carte

Le rapport a également souligné que le liquide est la forme la plus coûteuse du paiement en représentant jusqu’à 2.8% des recettes de trésorerie. Avec la carte, le coût des transactions descend à 1.1%.

Le CEBR est convaincu que le paiement mobile est le moins coûteux de tous

Par ailleurs, le rapport a indiqué que le paiement mobile offre aussi plus de transparence grâce à la possibilité pour l’utilisateur de vérifier le solde de son compte bancaire à tout moment. Il faut savoir que l’année dernière, plus d’un quart des Britanniques ont dû payer des frais de découvert.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.