Paiement mobile : les petits commerçants particulièrement exposés aux fraudes






Paiement NFCSelon une récente étude signée LexisNexis, avec la popularité grandissante auprès des petits commerçants des solutions comme Square, l’exposition aux fraudes se développe.

 

Attention aux fraudes

Face à l’utilisation croissante des appareils mobiles par les consommateurs, les détaillants comptent de plus en plus sur le paiement mobile.

En 2013, un commerçant sur 10 accepte ce mode de paiement et ce nombre a augmenté de 50% par an depuis 2011

Toutefois, parallèlement au développement du paiement mobile, le risque de fraude progresse.

Une étude réalisée par LexisNexis et Javelin Strategy & Research a montré que les petits commerçants (moins d’un million de dollars par an) qui acceptent le paiement mobile y sont particulièrement exposés.

Il s’agit des PME qui gèrent les paiements aussi bien à travers les navigateurs mobiles et les applications que les systèmes mobiles de TPE. Le problème avec les petits détaillants c’est qu’ils négligent souvent la sécurité. Plus précisément, ils n’utilisent en moyenne que deux types différents de solutions de sécurisation.

Pourtant, ce sont 39% des petits commerçants qui sont attirés par le canal mobile. La tendance ne semble pas fléchir en 2014 car 25% des détaillants prévoient d’accepter le paiement mobile avec un grand intérêt pour les TPE mobile. En 2013, 7% des commerçants ont utilisé ces terminaux de paiement.

Les fraudes les plus fréquentes concernent les cartes de crédit et de débit. Près de trois transactions frauduleuses sur cinq sont basées sur les cartes de crédit et 23% sur les cartes de débit.

 

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.