Le paiement mobile conduit par les lunettes et les montres intelligentes ?






Google-Glass-Les consommateurs pourraient bientôt payer avec leur smartwatch et vérifier leur solde bancaire avec Google Glass…

 

 

 

Wait and see

L’arrivée d’objets connectés plus petits et portatifs de type smartwatch et Google Glass donne des idées aux fournisseurs de paiement. PayPal a notamment lancé une application pour la Galaxy Gear II, la smart watch de Samsung. D’autres grandes sociétés de développement d’applications financières comme Westpac, Intuit et FIS ainsi que des start-ups comme Pocketbook espèrent frapper un grand coup en étant les premiers.

Cependant, malgré les applications qui commencent à être déployées, les analystes restent sceptiques sur le fait que ces nouveaux produits puissent favoriser l’adoption des paiements mobiles par les consommateurs.

Pour Gilles Ubaghs, analyste chez Ovum, la plupart des développements ne sont encore que des extensions d’applications déjà existantes. Il va falloir donc attendre que l’adoption soit effective pour voir des investissements significatifs sur le marché.

Un des premiers sur la smartwatch

PayPal est l’un des premiers acteurs majeurs du paiement à parier sur les wearables. Dans ce sens, il propose une application pour la nouvelle smartwatch de Samsung, la Galaxy Gear II.

L’application fonctionne avec le nouveau  smartphone Galaxy S5 et elle permet aux utilisateurs de faire beaucoup de chose avec leur montre bracelet :  vérifier leur compte PayPal, visionner les dernières transactions, recevoir des offres géolocalisées et bien sûr payer en magasin avec le nouveau système de reconnaissance faciale de PayPal.

L’utilisation d’objets connectés comme la montre ou les lunettes va faire progression l’adoption du paiement mobile car cela fluidifie les opérations, selon Adrian Christie, directeur de communication de la société en Australie,

Adrian Christie est ainsi persuadé que la façon de payer va évoluer au cours des cinq prochaines années. Il ajoute que PayPal essaie toujours d’écouter les clients, et de voir comment ils s’adaptent. La société ne cherche donc pas à faire ce qui est possible grâce à la technologie, mais à réaliser ce que les clients voudraient  faire grâce à elle.

 

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.