Paiement mobile : l’Australie à la traîne






Le paiement mobile en AustralieSi aujourd’hui, l’importance du paiement mobile ne peut plus être ignorée, dans certains pays, cette forme de paiement a encore du mal à décoller.

Une technologie qui évolue, mais une population qui préfère garder ses bonnes vieilles habitudes : le paradoxe d’une société à deux vitesses qui doit pourtant changer.

 

Ces habitudes qui nous minent…

L’Australie, locomotive économique de l’hémisphère austral reste paradoxalement à la traîne en matière de paiement mobile. Une réalité qui s’explique entre autres par une population vieillissante accrochée à ses vieilles habitudes, notamment en termes de bancarisation

En effet, contrairement aux pays émergents ou en voie de développement comme le Kenya ou les Philippines, où le taux de bancarisation extrêmement faible a entraîné un décollage du marché du paiement mobile, en Australie, le taux de bancarisation élevé constitue une entrave au développement de ce dernier.

Une technologie dure à faire passer

Selon Guy Cranswick, membre de l’Intelligent Business Research Services, l’Australie est pour l’heure réticente au choix du paiement dématérialisé et ce, malgré la présence sur place de solutions de paiement en ligne comme PayPal, ou encore de nombreuses offres émanant d’organismes comme la banque du Commonwealth Westpac ou ANZ, qui développent de nouvelles applications de services mobiles. L’âge avancé de la population australienne explique ce refus de changement, d’où la difficulté pour les opérateurs de modifier les habitudes comportementales en matière d’achat et de paiement.

Le changement en matière de paiement mobile pourrait être impulsé par les 18-44 ans, car seuls 23 % des 45-80 ans pourraient consentir à utiliser cette nouvelle forme de paiement

A noter que les paiements en numéraire ne sont effectués que dans le cadre de petits achats de moins de 40 $. Paiements qui en 2010 avaient diminué de 5 points par rapport à 2007, avec un taux de 64 % des paiements. Les cartes bancaires restent de leurs côtés très utilisées pour les transactions dont le montant est compris entre 50 et 500 $.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.