Paiement mobile : lire les cartes de paiement autrement avec Flint






La start-up Flint a lancé une solution de paiement qui s’apparente à celle de Square mais sans le lecteur de carte physique.

Nouvelle solution Flint

Une autre alternative

Transformer un smartphone ou une tablette en terminal de paiement par carte est très utile pour les petits commerçants et les artisans. Voilà pourquoi les sociétés sont de plus en plus nombreuses à se pencher là-dessus.

Dans ce registre, Square fait figure de leader. La solution proposée par la start-up du co-fondateur de Twitter Jack Dorsey s’appuie sur une application et un petit lecteur de carte que l’on branche sur la prise de casque de l’appareil.

Si d’autres entreprises ont repris le même système, ce n’est pas le cas de Flint qui propose le même principe mais sans le lecteur. En effet, la solution avancée par la start-up basée à San-Francisco propose le scan des cartes avec la caméra de l’appareil pour capturer les informations nécessaires. Les clients qui ne sont pas à l’aise avec cette méthode peuvent néanmoins saisir les chiffres à la main.

Flint a choisi cette voie pour permettre aux marchands de ne pas pâtir d’une compatibilité basée sur le matériel.

Par exemple, les configurations jack sur lequel se branchent les lecteurs peuvent être différentes d’un smartphone à un autre.

Par ailleurs, la solution inclut des fonctions intégrées de marketing social qui permettent aux clients de soumettre des avis ou des recommandations postés directement sur la page Facebook du commerçant. Flint prélève 1.95% plus 20 cents par transaction pour les cartes de débit et 2.95% plus 20 cents par achat pour les cartes de crédit.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.