Paiement mobile : la concurrence fait rage






Paiement NFCLe marché du paiement mobile s’intensifie.

Les fournisseurs rivalisent d’ingéniosité pour transformer le téléphone portable en moyen de paiement.

 

 

Une arène

Le paiement mobile commence à intéresser vivement les utilisateurs, à savoir les consommateurs et les commerçants.

Le marché du paiement mobile est estimé à 235 milliards de dollars cette année

Malgré cela, le paiement mobile reste un concept assez récent sans réel leader. Les acteurs tentent chacun à leur tour de trouver LA solution qui bouleversera le marché. On peut notamment citer PayPal qui vient de racheter la Braintree pour se renforcer sur le secteur.

A côté des géants du Web et de la technologie, les start-up sont aussi nombreuses à réclamer leur part de marché. C’est le cas par exemple de Square qui ne cesse de progresser en signant un important accord de partenariat avec le n°1 des cafés, Starbucks.

Les banques ne veulent pas être en reste et ont amorcé leur contre-attaque. En France, trois banques – la BNP Paribas, la Société générale et la Banque postale – se sont mis en tête de concurrencer PayPal avec leur service Paylib.

Les marchés émergents

Malgré la profusion de solutions qui existent dans les pays industrialisés, le paiement mobile peine à s’imposer car les utilisateurs ont l’habitude d’utiliser une carte de crédit.

La situation est toute autre dans les pays émergents, où le système bancaire n’est pas aussi développé. Dans ces régions du monde, plus de personnes possèdent un téléphone portable qu’un compte en banque.

Le paiement mobile répond à un réel besoin des pays émergents

C’est pourquoi les solutions comme M-pesa ou Orange Money sont très présentes en Afrique.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.