Paiement mobile : la Chine durcit sa loi






AlibabaL’industrie chinoise du paiement mobile fait face à une pression sans précédent des autorités monétaires du pays.

 

 

 

 

 

 

Vers un repli du secteur

Rien ne va plus pour les entreprises chinoises qui travaillent dans le secteur du paiement mobile. L’industrie est aujourd’hui confrontée à un durcissement de la régulation de la part du gouvernement.

Les mesures prisent par les autorités financières chinoises se suivent et se ressemblent ces dernières semaines

Récemment, la Banque Populaire de Chine a déclaré qu’elle envisageait imposer des limites à la somme que les utilisateurs peuvent échanger via leur mobile. Le régulateur entend également exiger des réserves obligatoires aux acteurs financiers en ligne comme Alibaba sur les fonds qu’ils collectent.

Par ailleurs, les quatre plus grandes banques du pays, toutes appartenant à l’État, ont fixé des limites sur les transferts de produits financiers mobiles.

Enfin, la Banque Populaire de Chine a surpris il y a quelques semaines en décrétant la suspension de l’utilisation de cartes de crédit virtuelles et du paiement QR code pour les achats en ligne.

Tous les observateurs s’accordent à dire que ces mesures contraignantes risquent de porter atteinte à l’un des secteurs d’activité les plus dynamiques du pays.

L’année dernière, 1.67 milliards de transactions ont été réalisées via les téléphones mobiles en Chine, pour un chiffre d’affaires total s’élevant à 1.6 mille milliards de dollars, soit une augmentation de 213% en termes de volume et de 317% en termes de valeur.

Concurrence déloyale ?

La bataille pour les millions d’internautes chinois de la classe moyenne est en train de connaître un grand changement.

Si le marché des produits financiers mobiles ont vu l’opposition des géants d’Internet comme Tencent ou Baidu aux entreprises d’e-commerce comme Alibaba, aujourd’hui ce n’est plus le cas.

La tendance actuelle veut que ces sociétés soient de plus en plus en concurrence avec les banques publiques chinoises et les opérateurs de téléphonie mobile

Les autorités chinoises de régulation ont avancé les questions de sécurité pour justifier leurs récentes décisions, un explication qui ne convainc pas les cadres d’Internet. Ces derniers pensent que ces mesures sont politiquement motivées.

Jack Ma, fondateur et actuel président d’Alibaba a déclaré qu’on doit laisser les utilisateurs choisir les gagnants du marché et non le monopole et le pouvoir central.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.