Neomobile table sur une croissance de 25 à 30%






Neomobile annonce une nouvelle année de croissance et d’expansion en 2013.

Neomobile

Pour cette année, la société parie sur l’essor de la facturation opérateur pour les applications et les services de cloud computing.

 

 

Ralentissement de la croissance

Le spécialiste du commerce mobile Neomobile espère une croissance de 25 à 30% en 2013 après une période faste de quatre ans créditée d’une croissance annuelle moyenne de 50%, dont un pic à 250 millions d’euros de transactions en 2012.

Le but de Neomobile pour cette année est de faciliter le marché des contenus numériques à travers un large éventail d’écrans pour atteindre les utilisateurs de smartphones, de tablettes et bientôt de smart TV.

Le directeur général de la société, Gianluca D’Agostino, a fait savoir que Neomobile travaille déjà en partenariat avec des opérateurs à travers le monde pour proposer aux consommateurs la facturation opérateur pour le paiement in-app et pour l’achat de biens numériques

La stratégie de Neomobile est de combiner la publicité mobile ciblée avec le paiement en un clic afin de créer un écosystème de contenus mobiles interconnectés. Ce réseau de contenus intégrés permet aux partenaires de monétiser des biens rapidement et efficacement par la facturation opérateur. Parallèlement, il offre une expérience de commerce mobile pratique, intuitive et sécurisée pour les utilisateurs finaux.

Facturation opérateur

Neomobile estime que 2013 sera l’année où la facturation opérateur deviendra le moyen de paiement mondial le plus utilisé pour l’achat d’applications mobiles et de contenus numériques

Gianluca D’Agostino a fait savoir que ce système est facilement accessible aux 6 milliards de personnes dans le monde mais surtout aux 1.7 milliards qui ne disposent pas de compte bancaire. Le numéro un de Neomobile ajoute que la facturation opérateur sera portée par une forte demande en contenu mobile en parallèle avec la hausse des ventes de smartphones.

Dans cette optique, Neomobile veut être un acteur important du marché de ce système de paiement en 2013. la société compte actuellement 260 opérateurs partenaires dans 70 pays. D’autres collaborations sont attendus dans les mois à venir.

Cloud et HTML5

Neomobile prévoit également une année charnière pour les services mobiles de cloud computing et le langage HTML5

La société espère pouvoir capitaliser son expertise mobile grâce à la flexibilité du nouveau langage hypertexte. Ainsi, elle se prépare à lancer plusieurs applications et services basés HTML5 dont des jeux mobiles, du streaming vidéo ou des réseaux sociaux dans ses 11 principaux marchés.

Pour délivrer ces nouveaux produits aux consommateurs, les opérateurs et fournisseurs de services pourront compter sur le cloud. Gianluca D’Agostino avance alors que l’ère du téléchargement mobile est en train de faire place au « nuage » et aux services de streaming. Selon lui, le cloud computing possède un avantage par rapport aux applications natives dans la mesure où il peut être consulté facilement en toute transparence par les consommateurs à travers tout type de périphériques connectés.

Enfin, Neomobile table sur plus de croissance à partir du système d’exploitation Android en 2013. Pour appuyer ses prédictions, la société a fait savoir que ses revenus liés à la boutique d’application Google Play ont progressé de 200% au quatrième trimestre 2012 contre seulement 20% sur l’App Store d’Apple.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.