MPowa, un nouveau sur le marché des paiements mobiles en Europe






Le paiement mobile évolue à vitesse grand V en Europe. Un nouveau challenger vient de signer son entrée sur la scène et possède des arguments pour concurrencer les acteurs déjà présents.

M-Powa

Le paiement mobile sans frontière

Les offres de paiement mobile se multiplient en Europe. La dernière en date est à mettre sur le compte de mPowa qui vient d’annoncer la disponibilité d’un service pour les terminaux mobiles sous Android et sous iOS.

Ainsi, les détenteurs de lecteur cartes de la société spécialisée dans les points de vente mobiles peuvent désormais accepter des paiements par carte après avoir télécharger l’application mPowa.

Avec cette nouvelle solution, le PDG Dan Wagner entend proposer à toutes les entreprises à travers le monde d’accepter facilement les paiements.

En effet, le service prend en charge les principales cartes dont notamment Visa et MasterCard.

Il ne tient donc pas compte ni de l’endroit où a lieu la transaction, ni de l’appareil, la devise et la méthode de vérification utilisés.

Le système de paiement de mPowa reprend donc les principes de celui de Square. Il comprend une application mobile et un lecteur de cartes qui se branche au port casque des smartphones ou des tablettes.

Il est aussi possible d’utiliser le Bluetooth. Celui-ci transforme alors en un claquement de doigts l’appareil en un terminal de paiement.

Le dispositif accepte à la fois les cartes à bande magnétique et les cartes à puce

Il faut savoir que le lecteur et l’application sont entièrement gratuits. La société prélève toutefois une petite commission à hauteur de 0.25% sur chaque transaction.

Cette solution proposée par la société britannique mPowa a des arguments à faire valoir face aux ténors actuels de ce marché en plein essor.

Quoi qu’il en soit, elle contribuera à dynamiser le secteur et à accélérer l’adoption du paiement mobile au niveau des commerçants et des consommateurs.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.