Faut-il monétiser la numérisation ?






la BNF veut monétiser le trafic

La bibliothèque nationale de France poursuit la numérisation des anciennes œuvres culturelles publiques.

Ceci consiste à mettre sur Internet des documents manuscrits, photographiques et audio retraçant le passé du pays afin de créer une bibliothèque virtuelle.

 

Quelle serait la portée d’un tel projet ?

Les avantages

La numérisation vise plusieurs objectifs :

  • Sauvegarder le patrimoine culturel français (livres, photographies, dessins, enregistrements audio Etc.
  • Promouvoir et valoriser la culture française
  •  Rendre les œuvres accessibles à tout le monde entier et à tout moment
  • Opportunités commerciales pour les sites spécialisés.

En considérant ces aspects, on devrait vite s’en réjouir.
A quel coût peut-on bénéficier de cette innovation ?

La monétisation

Dans la quête de promotion du patrimoine culturel tout le monde devrait avoir gratuitement accès aux archives. Il serait vraiment juste pour le contribuable de profiter sans coût de ce service public.

Le constat est tout autre

Il faut payer pour consulter un livre ou un document quelconque sur le net. Pire encore, on paie pour un fragment du document ! C’est aussi valable pour les œuvres discographiques.

La Bibliothèque Nationale de France chargée de ce projet semble bien intéressée par autre chose.
C’est un projet financé à hauteur de plusieurs millions d’euro. Elle voit dans ce partenariat avec les sites internet un moyen de rentabiliser les fonds investis.

Ce partenariat semble bien fonctionner, car avant même qu’il n’entre en dans sa phase active, les prestataires sont traités comme membres de la BNF.

La Bibliothèque Nationale voit dans ce projet une opportunité commerciale. On ne serait guère surpris de voir des pages de publicité associées à celles de la bibliothèque numérique.

Le projet en lui-même est salutaire. On souhaiterait plus tard avoir accès à un document dans son intégralité. Cela peut être compromis si on se focalise davantage sur l’aspect commercial.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.