MobileBeat 2013 : le micropaiement mobile va faire oublier le portefeuille






Mobile Beat 2013

Dans un futur proche, on n’aura plus besoin du portefeuille.

C’est ce qui est ressorti d’un débat sur l’avenir du paiement au Mobile Beat 2013.

Toutefois, le secteur doit relever plusieurs défis avant que cela ne soit effectif.

Une inéluctable évolution

Les smartphones offrent une alternative intéressante aux consommateurs pour régler des achats en ligne et hors-ligne.

Quoi qu’il en soit, s’il est indéniable qu’ils vont continuer de se développer, les paiements mobiles ont encore un long chemin à faire avant d’être incontournables. En effet, à l’heure actuelle, le taux de conversion des utilisateurs restent encore faibles

Mobile Beat est une conférence organisée tous les ans par le site spécialisé dans les nouvelles technologies qui porte le même nom. Pour son édition 2013, l’événement a donné une importance particulière au paiement mobile et à son avenir. Un débat a alors réuni des cadres de chez PayPal, Stripe, Braintree et PocketChange pour parler des défis que doit surmonter le paiement mobile pour être vraiment effectif.

Le mobile au service du commerce

PayPal est connu pour être l’une des premières sociétés à avoir contribué massivement au développement du paiement en ligne

Le géant du paiement s’attaque désormais au paiement hors ligne avec une année 2012 bien remplie qui a vu le lancement de « Dongle « , concurrent du lecteur carte de Square, et de My Cash Card.

Lors de sa prise de parole, James Barrese, le responsable technologie de la filiale d’eBay, a fait savoir que PayPal ambitionne de devenir le numéro un du portefeuille électronique dans le monde.

Il a affirmé que la firme adopte actuellement une approche agressive pour créer de nouvelles expériences convaincantes à l’attention des consommateurs et corriger les problèmes du passé.

Pour James Barrese, le succès du paiement mobile passe par la création d’expériences positives pour les utilisateurs. Il est par ailleurs convaincu que PayPal a les ressources nécessaires pour proposer une solution dominante grâce notamment à sa base d’utilisateurs qui compte pas moins de 100 millions de clients actifs.

Expérience utilisateur

De son côté, le directeur général de Braintree, Aunkur Arya, estime que le débat sur le paiement mobile ne devrait pas se concentrer sur les paiements proprement dits, mais sur ce que le mobile peut apporter au commerce en général

Il rejoint ainsi la position de James Barrese en considérant l’expérience utilisateur comme le principal problème à l’adoption des solutions. Aunkur Arya a ensuite indiqué que leur produit Venmo Touchm tente de résoudre le problème. Il est à noter que Braintree vient de signer un accord de partenariat avec la banque en ligne Simple.

Pour sa part, le numéro un de PosketChange Ari Mir pense qu’il faut miser sur la commodité du mobile pour le paiement

Contrairement à plusieurs professionnels du secteur, il estime que la sécurité n’est plus un problème aussi important qu’avant. Selon lui, les consommateurs sont plus à l’aise avec la publication de leur identité numérique. Ils passent également beaucoup de temps devant l’écran de leur téléphone et une grande partie d’entre eux ont déjà acheté quelque chose en ligne.

Enfin, John Collison, le fondateur de Stripe, met l’accent sur la création de la valeur au niveau des consommateurs à travers les innovations

Pour lui, les start-ups qui ont réussi dans le commerce mobile n’ont pas seulement greffé des modèles existants sur le mobile. Elles ont créé de nouvelles expériences avec de nouveaux types de services qui ne peuvent fonctionner que les téléphones portables. De ce fait, elles ont construit des relations de paiement avec les consommateurs.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.