« M-commerce Usability », l’étude ultra-complète de Baymard Institute






Après un an d’enquête et de recherche, Baymard Institue a dévoilé un rapport qui à ce jour est l’étude la plus complète sur l’utilisabilité du commerce mobile.

M-commerce usability

18 des plus grands sites ont été testés pour aboutir à l’élaboration de 147 lignes directrice qui devraient aider les acteurs à naviguer sereinement dans l’univers du m-commerce.

Une étude détaillée

Le commerce mobile est sur toutes les lèvres ces dernières années. Fort d’un immense potentiel, il intéresse de plus en plus les détaillants.

Ainsi, le marché a enregistré une croissance de 86% et a brassé 25 milliards en 2012

Selon les estimations, il devrait peser 86 milliards de dollars à l’horizon 2016. Malgré, l’intérêt grandissant qu’on lui porte, le commerce mobile est encore une chose nouvelle avec de nouvelles méthodes d’interaction. La mise en place d’un site m-commerce n’est donc pas encore aussi évidente pour tout le monde avec les nombreuses contraintes qui l’accompagnent.

C’est ce qui a poussé Baymard Intitute à investir près d’une année pour mener une étude d’utilisabilité à grande échelle concernant le commerce mobile.

L’institut s’est surtout penché sur l’expérience utilisateur et sur la façon dont les consommateurs interagissent avec les sites.

Plus précisément, l’étude a testé la navigation, la recherche de produits, le filtrage des résultats, la mise en page, le design des pages, la fonctionnalité panier, le processus de commande, la page d’accueil, les problèmes de confidentialité, les paiements, les étapes du compte, la livraison, les processus de réservation ainsi que les services d’aides, les messages d’erreur et les performances techniques

Inestimable

Voilà pourquoi l’étude du Baymard Intitute est considérée comme la plus complète dans son genre. Pour cela, les sites de m-commerce des 18 plus grandes enseignes dont Walmart, Amazon, ou encore Avis ont été testées.

Les conclusions ont donc été publiées dans le rapport de 400 pages avec en prime 147 lignes directrice de conception de site qui devraient être utiles pour éviter les nombreux pièges du shopping mobile et pour surmonter les défis de la mise en place d’une vitrine dans les petits écrans

A titre de comparaison, le rapport M-commerce Best Practice d’eConsultancy sorti en 2010 ne comporte que 24 pages tandis que le Mobile Retail Forecast de Forrester publié cette année ne comporte que 11 pages.

Pour Linda Bustos, directrice de recherche e-commerce chez Elastic Path, l’étude basée sur les utilisateurs de Baymard est inestimable pour les commerçants. De son côté, Jan Jursa de chez IATV trouve que le rapport contient de très bons points et des conclusions intéressantes.

Les auteurs

La recherche a donc été menée et publiée par Baymard Institute.

Le rapport a été rédigé par les fondateurs de l’institut à savoir Christian Holst et Jamie Appleseed. Le premier est un ingénieur d’expérience utilisateur avec une maîtrise de l’Université technique du Danemark. Il a travaillé à la conception de l’expérience utilisateur dans l’industrie des cartes de crédits avant de co-fonder Baymard en 2009.

Pour sa part, Jamie Appleseed justifie une expérience de 10 années de travail dans la conception et le codage des sites Web en mettant l’accent sur l’expérience utilisateur. Il a travaillé comme développeur en chef de nombreux projets au sein de l’agence Spoiled Milk.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.