Le m-commerce fait mieux que l’e-commerce






Paiement mobileD’après une étude comparative récemment publiée par la Fevad, la progression du m-commerce est plus forte que celle de l’e-commerce.

Le chiffre d’affaires du commerce mobile trois ans après sa création, est plus important que celui du commerce électronique au même âge.

 

Évolution du commerce électronique

Onze ans séparent la naissance de l’e-commerce de celle du m-commerce. Considéré comme un prolongement du premier, le second suscite aujourd’hui l’intérêt des acteurs.

La Fevad  – Fédération e-commerce et vente à distance – a comparé les premières années de l’e-commerce à la situation actuelle du m-commerce.

En se basant sur les chiffres d’affaires réalisés, le volume des ventes via le commerce mobile a été multiplié par sept en l’espace de seulement deux ans. Ainsi, s’il a fallu attendre près de quatre ans pour que l’e-commerce franchisse la barre des 3 milliards d’euros, le m-commerce l’a fait en seulement trois ans.

Pour le délégué général de la Fevad, Marc Lolivier, il est logique que le m-commerce ait une croissance plus rapide que celle de l’e-commerce dans la mesure où celui-ci a nécessité une plus longue période d’adaptation. Avec le mobile, la situation a été toute autre car ce mode d’achat était déjà familier des utilisateurs.

« Le mobile est le chaînon manquant entre la maison et le magasin. »  – Marc Lolivier, délégué général de la Fevad

Quoi qu’il en soit, il faudra encore plusieurs années pour que le commerce mobile atteigne le chiffre d’affaires de l’e-commerce, qui est estimé à 50 milliards d’euros d’ici la fin de l’année.

La situation va toutefois évoluer rapidement, portée par la forte pénétration des tablettes et des smartphones mais aussi par la conversion des sites qui sont de plus en plus optimisés pour le mobile.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.