Les lecteurs de carte mobiles accélèrent la révolution du micropaiement






Square

Plusieurs solutions de micropaiement mobile se matérialisent aujourd’hui par un lecteur de carte de paiement installé sur le Smartphone.

Selon une étude récemment menée par le cabinet BIA/Kelsey, 40 % des petits commerces utilisent actuellement ce système.

 

Un succès croissant

40 %, soit près de la moitié des petits commerces … dont 16 % prévoient d’adopter ce système d’ici les 12 prochains mois.

Les modèles de lecteurs proposés par Square ou PayPal Here sont plus ergonomiques et plus pratiques que leurs prédécesseurs. Les commerçants glissent les cartes de crédit sur le lecteur, tapent le montant de la transaction sur le Smartphone, et le tour est joué.

Pour Robert Wolcott, cofondateur de la Kellogg Innovation Network à l’Universtité de Northwestern, la tendance des micropaiements mobiles se développe rapidement car elle répond au besoin de flexibilité des consommateurs et des commerçants. Selon lui,  ce phénomène devrait contraindre les banques et les sociétés de cartes de crédit à modifier leur stratégie dans un proche avenir

L’avis des commerçants

A Evanston dans l’Illinois, les vendeurs commencent à percevoir les avantages du lecteur mobile. Joshua Millman, propriétaire de la Passion House Coffee Roasters, a vu les commissions prélevées sur chacune des transactions passer de 3.25 % à 2.75 % lorsqu’il a adopté la solution Square. De son côté, Emily Shivy, représentante de Pasta Puttana, a indiqué que sa compagnie utilise le lecteur de carte Square depuis le début de l’année justement pour sa rapidité et sa commodité.

Tania Ruiz, propriétaire de Tomate Fresh Kitchen, a définitivement migré vers les lecteurs de carte mobile notamment pour l’ouverture d’une nouvelle boulangerie à Evanston. Pour elle, ce sont les consommateurs qui ont apporté le changement car ils se servent de leurs cartes de crédit jusque dans les marchés de fermiers où elle a ses activités




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.