L’e-shopping progresse avec Dweendle






Dweendle progresseCes dernières années, les activités de commerce en ligne ont connu une forte hausse.

Ce fait s’explique par la conjoncture qui a amené les consommateurs à chercher des prix plus abordables sur la toile. Sans parler du phénomène des transactions effectuées sur la grande toile qui est devenue tendance.

Les activités de Dweendle : au-delà de la comparaison de prix classique

La concurrence fait rage et la recherche de bonnes affaires dépasse les frontières. 46 % des produits vendus en France sont disponibles sur les marchés des pays environnants avec un prix 10 % moins cher.

C’est dans ce cadre que Dweendle entre en jeu et apporte une révolution au commerce en ligne. Celle-ci est une plateforme internationale comparateur de prix qui donne la possibilité aux acheteurs de réaliser des économies.

C’est une interface qui permet de rassembler diverses offres disponibles sur le marché selon les goûts de tout un chacun. Il permet de calculer l’ensemble des frais engendrés pour chaque transaction à savoir les taxes douanières, la TVA, les frais de livraison… Le prix affiché est celui réel que l’acheteur devrait payer en faisant l’acquisition d’un ou de plusieurs produits en ligne.

Dweendle est également un outil pratique pour les E.commerçants, car ils peuvent importer le catalogue de leur produit et choisir la formule adéquate en fonction de la quantité des articles à proposer et du nombre du pays cible.

Pour 1 500 produits importés, le premier pack est gratuit tandis que le prix débute à 10 € mensuel pour la diffusion internationale, et ce, par pays

Les e-marchands bénéficient de plus de visibilité et de trafic pour une somme d’argent largement inférieur à celle proposée par les comparateurs classiques.

On y distingue 15 millions de produits et 180 marchands répartis sur 31 pays. Les acheteurs en ligne qu’ils soient en Europe, au Canada, en Australie ou aux États-Unis peuvent y accéder. Il est à noter que ce site fut créé en mars 2011 par Frédéric de Todaro de CTO, Denis Leonardo de CMO et Charles Schmitt de CEO.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.